COP21, Société

« 200 millions de réfugiés climatiques » dans 35 ans

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

Le rapporteur de la COP21, Gilles Pargneaux, est allé sensibiliser les habitants du littoral de la Manche sur le réchauffement climatique, les 9 et 10 octobre.

Le vendredi, à Oust-Marest (Somme), il a rendu visite aux salariés d’Enercon, leader sur le marché de l’éolien en France. « Il faut tout faire pour développer ces filières énergétiques d’excellence », a-t-il lancé après avoir énuméré toutes les propositions pour « éviter que, d’ici à 2050, on ait une augmentation de la température mondiale supérieure à 2 degrés ». 

Pour lui, les énergies renouvelables sont le seul moyen d’éviter des catastrophes climatiques dans les années qui viennent. Et surtout, d’empêcher des déplacements de population. « Si on ne fait rien d’ici à 2050, on aura 200 millions de réfugiés climatiques. »

« Des problèmes d’immersion pour la côté normande »

Le député européen PS a voulu faire prendre conscience aux Français que les conséquences du réchauffement climatique auraient lieu non seulement à l’étranger mais également sur leur territoire. « Attention, s’il y a une hausse de température, il y aura des problèmes d’immersion pour la côte normande. Il peut y avoir 11 000 déplacés », a-t-il déclaré lors de sa visite à Sallenelles (Basse-Normandie) le samedi.

Il a également demandé aux citoyens d’agir et de prendre leurs responsabilités. « Soyez pro-actifs. Soyez les défenseurs d’un accord contraignant universel à Paris, en cette fin d’année 2015 (date de la COP21), parce que vous allez préserver votre environnement et votre vie quotidienne pour vous-mêmes mais aussi pour les générations futures. » 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone