COP21, France

Les 5 commandements du citoyen écolo avant la COP21

A 50 jours de la clôture de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques à Paris, chacun peut agir à sa manière en changeant ses habitudes.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

« On ne peut pas dire aux gens de sauver seuls la planète mais par contre il faut leur montrer qu’il existe des tout petits gestes faciles et efficaces à avoir », explique Kamera Vesic, directrice générale de l’association Pik Pik environnement. A 50 jours de la clôture de la COP21, voici les cinq commandements qui peuvent vous permettre de lutter contre le réchauffement climatique.

  • L’écoconduite vous adopterez

Réduire sa consommation d’essence est à la portée de tous les conducteurs. Il suffit par exemple de moins gonfler ses pneus, de limiter la climatisation ou encore d’anticiper les ralentissements. « Dans le meilleur des cas, il faudrait privilégier les transports en commun, même on sait très bien que la grande majorité des personnes a besoin d’une voiture au quotidien », rajoute Kamera Visic. L’avantage, c’est que vous ferez également des économies.

  • Sur l’économie d’énergie vous miserez

Il y a des gestes qui sont déja entrés dans les moeurs, comme éviter de mettre les appareils électriques en veille. Mais, ce n’est pas la seule manière de lutter contre le réchauffement climatique. « Nous voulons mettre l’accent sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication et sensibiliser sur l’impact environnemental des e-mails« , explique la responsable de l’association. Selon la taille de la pièce jointe d’un mail, le nombre de destinataires et la démultiplication des courriels, le serveur surchauffe et la facture environnementale peut être conséquente:  selon une étude de l’Ademe ( Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), l’envoi d’un e-mail de 1 Mo correspond à l’émission de 19 g de CO2. De quoi y réfléchir à deux fois avant d’envoyer ses photos de vacances à tous ses collègues.

  • Votre alimentation vous changerez (un peu)

Que les amateurs de bavette et autre rumsteck se rassurent, les associations environnementales ne demandent pas d’arrêter complètement la viande. Elles nous préconisent seulement de limiter notre appétit carnivore, afin de diminuer les gaz à effets de serre entraînés par la production de viande. Manger local participe aussi à la lutte contre le réchauffement climatique. « Il vaut mieux éviter d’acheter un concombre importé de Thaïlande, et préférer le producteur de votre région« , assure Kamera Visic.

  • La pétition vous signerez

Si la COP21 est l’occasion de prendre de nouvelles résolutions, elle permet aussi aux citoyens de faire entendre leurs voix. Nicolas Hulot et sa fondation invitent ainsi tous les citoyens à signer la pétition “Osons”. Elle sera remise en main propre aux chefs d’Etat qui participent à la conférence. « Le but est de demander aux pays membres d’aller encore plus loin que la COP21, afin que chacun se prenne en main après la conférence« , explique Elisabeth Steffann, salariée de la fondation Nicolas Hulot.

  • Dans toute la France vous manifesterez

Les organisateurs de la COP21 donnent rendez-vous à tous ceux qui souhaitent changer les choses les 28 et 29 novembres. Les rassemblements sont organisés dans les rues de Paris mais aussi dans celles des grandes villes de France afin de faire pression sur les pays de la coalition COP21 et de mobiliser le plus possible autour de la lutte contre le réchauffement climatique. Si on doit un jour se passer de voitures, mieux vaut s’habituer à marcher dès aujourd’hui.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone