International, Techno

Les explosions et le retrait du Galaxy Note 7 inquiètent le web

Des images de la « phablette » carbonisée font de nouveau le tour de la toile, suite à la décision du groupe coréen de suspendre les ventes de son dernier produit phare.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

Il y a deux mois, le nouveau smartphone XXL de Samsung était « le » nouveau produit high-tech à avoirDésormais, le Galaxy Note 7 fait parler de lui en raison des risques qu’il présente.

Mardi 11 octobre, Samsung a annoncé suspendre la distribution de l’appareil. Les propriétaires ne doivent tout simplement plus s’en servir. L’autorité américaine de l’aviation a interdit aux passagers d’utiliser ces téléphones à bord :

Le mot clé était en tête des statistiques de requêtes sur les moteurs de recherche et d’échanges sur les réseaux sociaux.

Mercredi matin, le hashtag «samsung» est encore très utilisé sur Twitter.

Capture d'écran du site Tame
Capture d’écran du site Tame

Photos et vidéos explosives

La décision du constructeur sud-coréen fait suite à de nombreux incidents depuis la commercialisation du produit. Le smartphone, sorti quelques semaines avant l’iphone 7 d’Apple, un de ses principaux concurrents, est rappelé une première fois le 2 septembre, un mois jour pour jour après sa présentation à New-York. 35 incidents avaient été signalés concernant la batterie de l’appareil. Dans certains cas, elles avaient même pris feu.

Les explosions du téléphone sont un des thèmes les plus abordés sur Twitter mardi 11 octobre. Avec le #Samsung, on trouvait par exemple cette vidéo mise en ligne le 8 octobre. Un Galaxy Note 7 prenait feu dans un fast-food en Corée du Sud.

La chute en bourse

Le titre Samsung payait ces avaries comptant : l’action ressortait en chute libre mardi sur les marchés. En une journée, il a chuté de 8%, soit une perte de capitalisation de 11,8 milliards d’euros. Selon le site américain Bloomberg,  le premier rappel de Galaxy Note 7 avait déjà coûté à l’entreprise entre 1 et 2 milliards de dollars.

Avant la publication du communiqué de presse de Samsung le 11 octobre, deux opérateurs américains dont AT&T  avaient déjà décidé de suspendre la vente des Galaxy Note 7. Dans une vidéo publiée lundi par le New-York Times, Ralph de la Vega, le vice-président d’AT&T s’engage à aider les clients qui souhaiteraient changer leur téléphone. Ils pourront par exemple choisir un autre produit Samsung de leur choix s’ils le souhaitent.

Selon le quotidien américain, Apple pourrait être le grand gagnant de l’échec de Samsung. La chaîne de télévision France 24 a interviewé des personnes déjà prêtes à abandonner la marque coréenne pour la pomme.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone