Jeux Olympiques, Sport

Phelps, Bolt, Latynina : qui est le sportif le plus titré au monde ?

Dans toute l’histoire du sport, difficile de désigner un vainqueur. À chaque discipline ses compétitions, son rythme et ses distinctions, qu’elles soient collectives ou individuelles. Comment désigner, alors, le sportif mondial le plus titré ?

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

En tapant « Sportif le plus titré au monde » sur un moteur de recherche, plusieurs visages apparaissent. Michael Phelps, Carl Lewis, Lionel Messi, Serena Williams, Michael Jordan… Autant de légendes du sport, ayant chacun marqué leur discipline à leur façon. Épineuse question que celle de désigner le meilleur d’entre eux, celui ayant amassé le plus de titres. Comment comparer le palmarès de Roger Federer, présent pendant une dizaine d’années sur une trentaine de tournois par an, à celui de Mohammed Ali, qui a construit sa gloire sur une poignée de combats ? Comment comparer Antoine Albeau, Français 23 fois champion du monde de voile, et Usain Bolt, neuf fois champion olympique et recordman du monde de sprint ?

La seule compétition susceptible de rassembler tous les sportifs mondiaux à une périodicité régulière, et qui donnerait à tous les sportifs autant de chances d’obtenir des titres pourrait être les Jeux Olympiques. Ils réunissent les meilleurs athlètes mondiaux tous les quatre ans depuis 1896 pour les JO d’été et 1924 pour les JO d’hiver. Dans cette perspective, un athlète se détache largement : Michael Phelps.

Avec 28 médailles en cinq participations, Michael Phelps domine un classement majoritairement masculin, malgré la deuxième place de la gymnaste soviétique Larisa Latynina, qui a remporté 18 médailles en trois participations. Un retard explicable, en partie, par le fait que les femmes n’ont pu participer aux Jeux Olympiques qu’à partir de 1928, à Amsterdam.

Malgré tout, peut-on faire des médailles de bronze et d’argent des « titres » à proprement parler ? Plus que les médailles totales, les médailles d’or pourraient être des indicateurs plus parlants.

Phelps domine, là aussi, le classement avec 23 médailles d’or sur 28. Le sprinteur jamaïcain Usain Bolt réussit quant à lui l’exploit, en trois participations, de rester invaincu et de glaner neuf médailles d’or sur neuf médailles au total. Il réédite l’exploit de Ray Ewry, Américain vainqueur de huit médailles d’or entre 1900 et 1908.

Ces chiffres induisent cependant certaines inégalités entre les disciplines. Depuis 1896, les records de médailles d’or en une seule édition sont réservés aux nageurs et aux gymnastes. Au contraire, les tournois de sport collectifs ne mènent qu’à un seul titre, et certains sports ne sont historiquement pas mis en valeur pendant les Jeux, comme le rugby ou le football.

De quoi remettre en jeu la couronne de Michael Phelps, vainqueur de 23 médailles d’or en 5 participations. Le nageur a pu saisir l’opportunité offerte par les Jeux Olympiques de concourir dans huit disciplines différentes à chaque édition, contre seulement trois pour l’athlète Usain Bolt. La gymnastique artistique offre également la possibilité de concourir dans une dizaine de disciplines en moyenne : le gymnaste soviétique Vitaly Scherbo a ainsi glané 6 médailles d’or en 7 épreuves, aux Jeux Olympiques de Barcelone en 1992.

Si Michael Phelps peut indiscutablement être sacré athlète le plus titré des JO, il a bénéficié de la variété des disciplines de son sport – et donc d’opportunités de médailles plus nombreuses. Une chance qui lui permet, à lui seul, de compter aujourd’hui autant de médailles que tous les athlètes indiens réunis dans l’histoire.

 

 

 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone