Economie, France, Politique, Présidentielle 2017

FACT-CHECK. Combien coûte l’UE à la France : 6 ou 9 milliards d’euros ?

Les deux candidats à l’élection présidentielle se sont opposés sur le montant que verse la France à l’Union européenne : 9 milliards pour Marine Le Pen contre 6 pour Emmanuel Macron. Qui dit vrai ?

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone
  • Ce que disent les candidats

Les deux candidats à l’élection présidentielle ne sont pas d’accord sur le coût de l’Union européenne pour la France. « 9 milliards par an », affirme Marine Le Pen, « 6 milliards », réplique Emmanuel Macron, sur le plateau du grand débat de l’entre-deux-tours. Pour être précis, tout dépend du calcul que l’on choisit. Explications.

  • Pourquoi ça dépend ?

La variable concerne les droits de douane perçus par la France pour le compte de l’Union européenne.

Un chiffre est posé : l’Union européenne a versé 14,5 milliards à la France en 2015, selon les données les plus récentes. L’ambiguité porte sur ce que verse la France au budget européen, car cette dotation peut être calculée de différentes manières. En outre, ce chiffre varie sensiblement d’une année à l’autre.

Le bureau de la Représentation en France de la Commission européenne avance le chiffre de 4,5 milliards en décembre 2016. En témoigne une infographie vidéo publiée pour montrer que la France est l’un des principaux bénéficiaires de l’UE.

Un chiffre confirmé par Parlement européen dans un rapport publié en février. On y apprend que la France a versé 19 milliards au budget européen, et a bénéficié de 14,5 milliards, soit 4,5 milliards de « contribution nette. » Un chiffre inférieur de moitié à celui avancé par la candidate du Front national et bien inférieur à celui défendu par le candidat d’En Marche !.

De son côté, le Sénat ajoute à ce calcul 1,6 milliard de droits de douane perçus par la France, pour arriver au chiffre de 6,17 milliards d’euros versés à l’Union européenne.

Ainsi, même si l’on prend en compte les droits de douane, le chiffre avancé par Marine Le Pen est erroné. Même en prenant en compte la hausse de 0,5 milliard des prélèvements prévus par le projet de loi de finances 2016, on n’arrive toujours pas aux 9 milliards d’euros prétendus.

Le CFJ a peut-être trouvé d’où vient ce chiffre de 9 milliards d’euros annoncé par la candidate frontiste : il pourrait correspondre à ce qu’a couté l’UE à la France… lors du pic historique de 2013.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone