Actualités, Politique, présidentielle

Trois chiffres qui prouvent que la victoire de Macron n’est pas un triomphe électoral

Emmanuel Macron est le nouveau président de la République, et sa victoire ne souffre d’aucune contestation. Ce n’est pourtant pas un triomphe pour le néo-élu. Trois chiffres le prouvent.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

1° Plus d’un électeur sur deux n’a pas voté Macron

Malgré les ralliements d’une bonne partie des dirigeants politques pour faire barrage au Front national, Emmanuel Macron ne recueille les suffrages que d’une majorité relative d’électeurs : 44% du corps électoral (plus de 47 millions de personnes) l’a choisi comme président. C’est comparable à Nicolas Sarkozy en 2007 (44%), François Mitterrand en 1981 et 1988. Et c’est un échec en soi : face à Mitterrand et Sarkozy, il n’y avait pas le FN, il y avait des opposants classiques.En 2002, face à Jean-Marie Le Pen, Jacques Chirac a recueilli plus de 65 % des suffrages du corps électoral.

2° Un Français sur quatre s’est abstenu

Malgré le péril du Front national, 25% des Français se sont abstenus. Plus d’un électeur sur 10 a voté blanc ou nul, un record pour un 2e tour d’élection présidentielle. Aux autres présidentielles, les votes blancs ou nuls concernaient un électeur sur 20, deux fois moins que cette année. C’est la première fois depuis 1969 que la participation est plus faible au 2e tour qu’au 1er. En Corse, dans le Var, dans les Ardennes et les Pyrénées-Orientales, l’abstention fait mieux que Le Pen ou Macron. C’est aussi le cas dans la plupart des DOM-TOM.

3° Le Pen et le Front national passent la barre symbolique des 10 millions d’électeurs

Marine Le Pen a amélioré son score du premier tour d’environ trois millions de voix. En 2002, son père Jean-Marie Le Pen n’avait pu faire mieux que 700.000 supplémentaires entre le 1er et le 2e tour. Trois jeunes de 18 à 24 ans sur dix ont voté Marine Le Pen. La candidate du Front national termine en tête dans deux départements, l’Aisne et le Pas-de-Calais. Elle réalise plus de 40% des suffrages exprimés dans plus de 30 départements. Pour elle, ce n’est en aucun cas une déroute. Le Front national réalise son meilleur score électoral, toutes élections confondues.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone