Cinéma, Société

5 films pour aborder la question de l’esclavage

Aujourd’hui, les politiques défilent pour la journée commémorative du souvenir de l’esclavage et de son abolition. Sélection partiale et partielle de cinq films à regarder sur le sujet. 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

 

 

12 Years a Slave (Steve McQueen) – 2013

Steve McQueen raconte la vie de Solomon North, esclave en Nouvelle-Orléans. Quelques année auparavant, il vivait encore en homme libre dans l’Etat de New York. Il était alors charpentier et joueur de violon. Mais il est un jour approché par deux hommes, qui le droguent, l’enchaînent et le vendent comme esclave. Solomon North n’est pas un personnage de fiction. Le film adapte son autobiographie, publiée en 1853. Il raconte le combat de cet homme pour retrouver la liberté.

Django Unchained (Quentin Tarantino) – 2012

Dans un style très différent, Quentin Tarantino a également travaillé la thématique de l’esclavage. Esclave racheté par un chasseur de primes, Django est en quête de liberté pour lui et sa femme. Un film à voir pour la façon dont Tarantino raconte les histoires, mais aussi le jeu d’acteur de Christoph Waltz. Il est d’ailleurs reparti avec l’Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour son interprétation du Dr King Schultz. Enfin mention spéciale à la bande originale : entre Rick Ross, Ennio Morricone et John Legend.

Lire aussi : Césars, Oscars : Pas assez de diversité

Spartacus (Stanley Kubrick) – 1960

Derrière la mythique révolte d’esclaves de la République romaine, les producteurs de Spartacus veulent faire passer un message très politique. Le scénario est tiré du livre d’Howard Fast, par ailleurs membre du Parti communiste américain. Le scénariste, Dalton Trumbo, est sur la liste noire d’Hollywood pour avoir été membre du Parti. Au-delà du côté « gauche hollywoodienne » du film, le message reste la quête de liberté d’un homme, Spartacus.

Lincoln (Steven Spielberg) – 2012

Le film de Steven Spielberg raconte la bataille d’Abraham Lincoln pour mettre fin à l’esclavage aux Etats-Unis. Un thème cher au réalisateur. Spielberg a également réalisé Amistad, racontant une mutinerie d’esclaves africains, et La Couleur Pourpre, film qui avait choqué à sa sortie. Lincoln n’a pas été accueilli comme le meilleur film de Spielberg, comme on peut le voir ici, mais il permet de rappeler à quel point l’abolition de l’esclavage a été longuement débattue et difficile à faire accepter aux Etats-Unis.

It’s a Free World ! (Ken Loach) – 2007

Ken Loach, réalisateur de films sociaux, évoque une autre forme d’esclavage, l’esclavage moderne. Dans It’s a Free World ! Angie et Rose, colocataires,  décident de créer leur agence de travail clandestin et d’employer des travailleurs immigrés au service de grandes sociétés. Ken Loach raconte l’histoire d’une « exploitée » devenue « exploiteuse ».

Et en bonus, une série :

Racines (Marvin J. Chomsky, John Erman, Gilbert Moses et David Greene) – 1977 & 2016

 

Le roman d’Alex Haley, Racines, a inspiré la mini-série du même nom diffusée aux Etats-Unis en 1977. Elle retrace l’histoire de la famille de Kunta Kinté, esclave résistant arrivé de Gambie par la traite négrière. Amputé de son pied droit mais pas de son esprit rebelle, qu’il transmet à sa descendance. La série a marqué la culture populaire américaine. En 2016, une nouvelle version a été produite avec Forest Whitaker. Pourquoi regarder la série ? Elle a longtemps été la seule à présenter l’histoire des Etats-Unis du point de vue des afro-américains.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone