En Marche !, Femmes, Gouvernement

Macron, un président féministe ? Pas vraiment !

Le gouvernement d’Édouard Philippe vient d’être dévoilé. La promesse de parité du candidat Macron a été respectée. Cependant la distribution est loin de correspondre à l’image d’un président féministe

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

22 ministres et secrétaires d’Etat dont 11 femmes et 11 hommes composent le gouvernement. Emmanuel Macron avait promis la nomination d’une femme à la tête du gouvernement, voeux non respecté mais le casting respecte au moins la parité.

Le secrétaire général de l’Élysée, Alexis Kohler a dévoilé dans l’ordre protocolaire les ministres du gouvernement d’Édouard Philippe.

Il a fallu attendre la cinquième annonce pour entendre la nomination d’une femme. Sylvie Goulard, députée européenne centriste a été nommée ministre des Armées. C’est la seule femme à la tête d’un ministère régalien.

Les femmes du gouvernement

Agnès Buzyn, ancienne directrice de la Haute autorité de santé devient ministre des Solidarités et de la Santé.

Françoise Nyssen, directrice de la maison Actes Sud a été désignée ministre de la Culture.

L’ancienne directrice de l’agence publique Business France, Muriel Pénicaud est la nouvelle ministre du Travail.

Frédérique Vidal mettra son expérience de présidente de l’Université de Nice Sophia Antipolis au profit du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

Annick Girardin, ministre de la Fonction publique sous François Hollande, hérite du ministère des Outre-mer.

Laura Flessel, double championne olympique est la nouvelle ministre des Sports.

Elisabeth Borne devient chargée des Transports auprès du ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot. Elle occupait depuis un an et demi, la direction de la RATP.

Marlène Schiappa, blogueuse et militante du droit des femmes a été nommée secrétaire d’Etat Chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Sophie Cluzel, fondatrice de plusieurs associations oeuvrant pour l’accompagnement des enfants handicapés s’est vue confier le secrétariat d’Etat aux personnes handicapées.

Aucun ministère d’Etat (Justice, Transition écologique et solidaire, Europe et Affaires étrangères) n’a été confié à une femme.

Pas de ministère dédié aux Droits des femmes

C’est en 1981 sous la présidence de François Mitterand qu’apparaît pour la première fois un ministère délégué dédié au Droit des femmes. François Hollande innove dans la Vème République en consacrant un ministère plein aux Droits des femmes, avec à sa tête Najat Vallaud-Belkacem. Son existence ne sera que de courte durée. Le ministère se transformera en secrétariat d’Etat avant d’être intégré au ministère de la Famille dans le gouvernement Valls II.

Emmanuel Macron défendait le retour d’un ministère plein durant sa présidence… une promesse vaine.

Les réactions des internautes ne se sont pas faites attendre

La parité dans les précédents gouvernements

Gouvernement Fillon I :

Sept femmes sur quinze ministres. Tous les secrétariats d’Etat attribués à des hommes.

Gouvernement Fillon II :

13 femmes dont cinq ministres et huit secrétaires d’Etat.

Gouvernement Fillon III :

Huit femmes dont une ministre d’Etat, dont trois secrétaires d’Etat.

Les gouvernements du quinquennat Hollande

Pour la première fois la parité est strictement respectée chez les ministres et les secrétaires d’Etat. Seul le dernier gouvernement de Bernard Cazeneuve ne respecte pas totalement la parité avec 18 femmes et 20 hommes.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone