Actualités, France, Politique, Société

VIDÉO. Gérard Collomb taffe sur la dépénalisation du cannabis

Le cannabis fait tourner les têtes, les termes qui l’entourent aussi, entre dépénalisation, légalisation ou contravention. Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, a justement employé ce dernier mot ce matin: les fumeurs pourraient se voir infliger des contraventions à la rentrée prochaine. Qu’est ce que cela change?

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur, a annoncé que les consommateurs de cannabis se verraient infliger des contraventions. La mesure devrait être opérationnelle d’ici trois à quatre mois.

Le mot est rude et donne l’impression que le gouvernement veut durcir le ton en matière de lutte contre le cannabis, alors même que le « candidat » Emmanuel Macron avait évoqué une possible dépénalisation il y a quelques mois.

En réalité, on assiste a un assouplissement de la réglementation: la consommation de cannabis pourrait passer de délit à contravention, soit une baisse d’un échelon dans l’échelle des infractions (par ordre décroissant crime-délit-contravention).

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone