Législatives 2017

FACTCHECK. Législatives : le Front national est-il le meilleur élève en matière de parité ?

Cette année, le Front national a suivi les règles imposant la parité parmi les candidats aux législatives. Mais contrairement à ce qu’affirme Nicolas Bay, il ne fait pas mieux que tous les autres partis.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

Nicolas Bay se serait-il un peu avancé ? Le directeur de campagne du Front national pour les législatives a déclaré jeudi matin sur France 2 que son parti était celui qui respectait “le mieux” la règle de la parité aux législatives. Une affirmation très exagérée. Car si, avec ses 281 femmes pour 290 hommes, le FN fait partie des formations politiques qui se conforment aux règles de parité de la loi du 4 août 2014 sur l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, d’autres font mieux. 

C’est au Parti radical de gauche (PRG) que l’on trouve le plus de femmes avec 53% de candidates. Mais le PRG ne présente que 62 candidats sur l’ensemble des circonscriptions. Pour des chiffres plus représentatifs, la République en marche (LRM) respecte les engagements d’Emmanuel Macron, qui promettait la parité aux législatives. Avec 232 femmes et 229 hommes, LRM affiche bien une parité à 50/50.

Le Front national se hisse devant la France insoumise et ses 47% de femmes candidates. Le Parti communiste parvient au même score. Viennent ensuite les diverses candidatures écologistes (46% de femmes), Debout la France (45%) et le Parti socialiste (44%). La droite fait figure de mauvais élève, avec seulement 39% de femmes investies par Les Républicains et par l’UDI.

Malgré quelques progrès, le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et hommes déplore que la parité ne soit toujours pas respectée pour ces législatives. Sur les 7882 candidats aux législatives, le HCE compte 3344 femmes, soit 42,2% des candidats.

Une question peut être intéressante à poser, au delà de la parité pure et simple : les femmes candidates sont-elles en mesure de l’emporter ? Pour le coup, le FN fait plutôt figure de cancre en envoyant ses candidates dans des circonscriptions qu’elles ont peu de chance de gagner. C’est le constat dressé par des journalistes de France Info qui ont comparé la proportion de femmes totale avec celle dans les territoires où le Front national a réalisé ses pires scores au premier tour de la présidentielle. Résultat ? Les femmes y sont beaucoup plus nombreuses (62%) que dans les endroits où le FN a le vent en poupe (31%).

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone