Actualités, France, Non classé, Politique, Présidentielle 2017

Le petit tuto de Marlène Schiappa pour frauder la sécurité sociale

Après Osez l’amour des rondes, découvrez enfin les 10 bons conseils de Marlène Schiappa pour frauder la sécurité sociale et prolonger habilement son congé maternité.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

Ce petit tuto de la nouvelle secrétaire d’État en charge de l’égalité entre les femmes et les hommes est le bienvenu en ces temps de moralisation de la vie publique.

On connaissait déjà les conseils précieux et subtils de Marlène Schiappa destinés aux femmes « rondes », publiés dans son ouvrage Osez l’amour des rondes, tels que « Mentez sur votre poids quand vous draguez en ligne ! Mais pas trop ! Juste ce qu’il faut pour attirer le maximum de mecs !« . C’était sans connaître la filouterie de Marlène Schiappa pour obtenir une prolongation d’arrêt maladie. La secrétaire d’État n’a pas fini de voir son passé ressurgir sur le web.

Dans un livre intitulé Maman travaille (d’après le nom de son blog Maman travaille hébergé par Yahoo) et publié en aout 2011 aux éditions First, Marlène Schiappa dénonce le manque de places en crèche, décortique les modes de garde d’enfant, mais livre aussi ses 10 conseils pour se faire prescrire un arrêt de travail pathologique après une maternité. Une véritable méthode d’actor studio minutieusement détaillée par l’auteure. On retiendra surtout le point n°1.

Des « conseils » à prendre au second degré, comme elle le rappelle à la fin de cette démonstration.

Ce petit guide du resquilleur est une belle invitation à la simulation devant le docteur… alors qu’en 2016, le trou de la sécurité sociale s’élevait à 7.1 milliards d’euros.

La jeune femme fait partie des onze personnes issues de la société civile à avoir intégré le gouvernement d’Édouard Philippe. Ancienne chargée des nouveaux médias pour l’agence de publicité Euro RSCG, Marlène Schiappa doit bien savoir qu’il n’est pas chose facile d’effacer son empreinte du net. Surtout lorsqu’on entre dans un gouvernement qui fait de l’exemplarité son cheval de bataille.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone