Etats-Unis, France, International, Politique

Présidents français et américains: ces premiers dates qui ont fait date

Emmanuel Macron a rencontré ce jeudi le président Donald Trump pour la première fois, deux semaines seulement après son investiture. Retour sur les premières rencontres entre les chefs d’Etat français et américains sous la Vème République.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

Emmanuel Macron – Donald Trump

25 mai 2017 (18 jours après son élection)
à Bruxelles (Belgique)

Au sommet de l’OTAN, Emmanuel Macron aura eu le « privilège » d’un dîner en tête à tête avec le président américain Donald Trump, après une poignée de main dont lui seul a le secret.

Les deux chefs d’Etat ont évoqué les crises qui secouent la planète, en Ukraine et en Syrie notamment. A la fin du déjeuner, Emmanuel Macron a parlé de discussions « franches » et « pragmatiques ».

François Hollande – Barack Obama

18 mai 2012 (12 jours après son élection)
à Washington (Etats-Unis)

François Hollande n’a pas perdu de temps. Trois jours seulement après son entrée en fonction à la tête de l’Etat, il atterrit aux Etats-Unis pour rendre visite à Barack Obama.

Le président français est choyé par son homologue, et discute pendant plus d’une heure avec lui dans le bureau ovale, un temps extrêmement long par rapport aux habitudes diplomatiques à Washington.

Dans son discours, Barack Obama lance à François Hollande : « les cheeseburgers se marient très bien aves les frites ». Une belle métaphore gastronomique en guise de clin d’œil, lorsqu’on sait qu’en anglais « frites » se dit « french fries ».

Le président américain a aussi blagué sur le scooter de François Hollande. Prémonitoire, deux ans avant « l’affaire » Julie Gayet.

Nicolas Sarkozy – George W. Bush

6 Juin 2007 (17 jours après son élection)
à Heiligendamm (Allemagne)

Moins d’un mois après son élection, Nicolas Sarkozy rencontre son homologue américain au sommet du G8 organisé en Allemagne. Pas d’image frappante des deux hommes lors de ce sommet.

Pour Nicolas Sarkozy, le souvenir marquant reste celui d’une conférence de presse où il était apparu … perturbé, au sortir d’une réunion avec Vladimir Poutine. Ivre pour certain, le président français aurait été en fait décontenancé par le discours agressif du président russe en privé.

George W. Bush et Nicolas Sarkozy approfondiront leurs relations pendant le mois d’août, durant lequel le président français et sa femme Cécilia ont été reçu par leurs alter égo américains.

C’est Laura Bush, femme du président, qui avait profité du G8 pour lancer l’invitation.

Jacques Chirac – Bill Clinton

14 juin 1995 (un mois après son élection)
à Washington (Etats-Unis)

Jacques Chirac devait rencontrer pour la première fois son homologue américain à Halifax, au Canada, dans le cadre du G7 de 1995. Ce sera finalement aux Etats-Unis, à la Maison Blanche, où le président a décidé de faire escale.

Les deux hommes y tiennent une conférence de presse commune, où le président français se félicite de leurs « points de vues convergents » sur les relations franco-américaines.

François Mitterrand – Ronald Reagan

19 juillet 1981 (2 mois après son élection)
à Montebello (Canada)

C’est dans le cadre du G7 de 1981 que François Mitterrand et Ronald Reagan se sont rencontrés pour la première fois, sur fond de divergences sur les questions économiques et monétaires.

La question des ministres communistes, présents dans le gouvernement de François Mitterrand, n’avait pas été abordée par le président américain, sans doute dans un souci de diplomatie. Le Vice-président de l’époque, George Bush Senior, s’en était inquiété lors d’une visite à Paris un mois plutôt.

François Mitterrand avait profité de cette rencontre pour se faire le porte-voix de la Communauté économique européenne (CEE), ancêtre de l’Union Européenne face aux Etats-Unis.

Valéry Giscard d’Estaing – Gerald Ford

14 décembre 1974 (7 mois après son élection)
à Fort-de-France, Martinique

La rencontre est historique : c’est la première visite de l’histoire d’un président américain sur l’île de la Martinique. Les deux présidents se rencontrent dans un contexte de crise énergétique mondiale, le premier choc pétrolier ayant eu lieu un an auparavant.

Les images de leur rencontre semblent intransposables aujourd’hui. En bras de chemise, sous un soleil de plomb, Giscard d’Estaing et Ford portent des toasts et se baignent dans la piscine de leur hôtel.

La visite du président américain se termine le 16 décembre, et un communiqué qui rend compte de leurs discussions est publié. Les deux chefs d’Etat sont tombés d’accord sur la nécessité de créer un dialogue plus soutenu entre la Communauté européenne et les Etats-Unis. L’idée du G7, qui verra le jour en 1975, a en partie pris racine sous le soleil des Antilles.

Georges Pompidou – Richard Nixon

24 février – 3 mars 1970 (8 mois après son élection)
à Washington (Etats-Unis)

Georges Pompidou est reçu pendant près de 10 jours de l’autre côté de l’Atlantique en compagnie de sa femme Claude, entre Washington, la Californie et Chicago.

La visite du couple présidentiel dans l’Illinois avait d’ailleurs été émaillée par des incidents. A l’époque, la France négocie la vente d’avions Mirage à la Libye. Cela déplait à la communauté juive de Chicago qui manifeste en conséquence.

De cette rencontre restera une fameuse Une de presse, dans le magazine Paris Match.

Charles De Gaulle – Dwight Eisenhower

Septembre 1959 (9 mois après son élection)
à Paris

Les archives ne précisent pas exactement la date exacte de la première rencontre entre Charles De Gaulle et Dwight Eisenhower, mais les deux hommes semblent s’être vus à Paris en septembre 1959, pendant la première année de mandat du président français.

Par la suite, ils entretiennent une correspondance régulière – plus de 131 lettres échangées – et se rencontrent 15 fois entre 1959 et 1969, dans un contexte de Guerre Froide.

 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone