Economie, Fiscalité, Newsroom Live

C’est quoi la CSG ?

Neuf organisations syndicales et associations de personnes retraitées ont appelé à manifester ce jeudi contre la hausse de la CSG. Ces trois petites lettres, pour Contribution Sociale Généralisée reviennent chaque mois sur leurs fiches de retraite, sans toujours pouvoir décrire exactement à quoi elle sert.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

CSG, ça veut dire quoi ?

La CSG, pour Contribution Sociale généralisée est un impôt prélevé à la source sur l’ensemble des revenus des personnes vivant en France. Exprimée en pourcentage du salaire brut, elle concerne les salaires, primes et indemnités, les pensions, les allocations chômage, mais également tous les revenus qui concernent le patrimoine et les différents placements. Enfin, les sommes engagées ou redistribuées par les jeux sont également prises en compte par la CSG.

A quoi sert-elle ?  

L’objectif de la CSG est de financer la protection sociale : ses recettes sont principalement affectées à l’assurance maladie et aux retraites. En 2016, elle a rapporté près de 88 milliards d’euros à la sécurité sociale, soit 19% de ses recettes totales.

Elle a été mise en place en 1990 sous le gouvernement de Michel Rocard pour diversifier le financement de la sécurité sociale, qui reposait uniquement sur les cotisations salariales, représentant ainsi un alourdissement important du coût du travail.

Comment a-t-elle augmenté ?

Prévu à sa création pour rester à 1,1%, la CSG a pourtant vu son taux augmenter de façon régulière. En 1993, sous le gouvernement Balladur, elle est passée à 2,4%. En 1998, Lionel Jospin a décidé un passage à 7,5%.

La dernière augmentation a été décidée par le gouvernement d’Edouard Philippe, avec un passage au 1er janvier 2018 à 9,2%, soit 1,7% de plus qu’avant. Depuis son instauration en 1990, la CSG a été augmentée de quasiment 9% en 30 ans.

La hausse du taux normal de la CSG en % depuis 1991.

La CSG n’a cessé d’augmenter depuis sa création en 1990 sous Michel Rocard.
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone