Actualités, Harcèlement

Harcèlement : une adresse mail pour signaler son agresseur

Sandrine Rousseau a lancé ce jeudi une adresse électronique pour que les femmes s’unissent contre leur agresseur.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

Rassembler les femmes victimes d’un même agresseur. Telle est l’ambition de Sandrine Rousseau et de son association de lutte contre les violences faites aux femmes, Parler.

L’ancienne porte parole d’Europe Ecologie-Les Verts a lancé ce jeudi un adresse électronique pour que les victimes de “harcèlement sexuel”, “d’agression sexuelle” ou de “viol” puissent signaler leur agresseur en envoyant un courriel à l’adresse : suisjeseule@gmail.com.

Elle en a elle-même expliqué le fonctionnement à l’AFP :  “A partir de cinq signalements sur une même personne, les victimes seront informées et il leur sera proposé de se mettre en contact pour faciliter un éventuel dépôt de plainte groupé. Elles resteront libres de le faire ou pas.”

Par réponse de mail, les victimes recevront un court questionnaire à retourner. “Toutes les informations seront tenues secrètes” assure-t-elle.

Sandrine Rousseau avait accusé publiquement en mai 2016 l’ancien député de Paris, Denis Baupin, de harcèlement et d’agressions sexuels. Sa plainte avait été classée sans suite en raison de la prescription des faits.

_________________________________________________

Fin septembre, Sandrine Rousseau avait fondu en larmes sur le plateau d’On n’est pas couché suite à un violent échange avec la chroniqueuse Christine Angot. Elle était venue faire la promotion de son livre « Parler« , dans lequel elle aborde l’agression sexuelle dont elle dit avoir été victime de la part de l’ancien député Denis Baupin.

Retrouvez son intervention dans l’émission de Laurent Ruquier ici :

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone