Politique

Castaner : un macroniste du premier cercle pour la tête de LREM

Christophe Castaner, médiatique bras droit d’Emmanuel Macron, est le seul candidat en lice pour prendre la direction du parti présidentiel.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

Porte-voix de l’Elysée, il sera bientôt à la tête du parti présidentiel. Unique candidat à la direction de la République en marche (LREM), Christophe Castaner devrait être élu sans encombre le 18 novembre. Le secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement a déposé sa candidature, jeudi soir, au siège du jeune parti.

C’était un secret de polichinelle. Emmanuel Macron avait adoubé son homme de confiance, il y a une semaine. Fidèle parmi les fidèles, Christophe Castaner devrait occuper la fonction de « délégué général » de LREM en lien étroit avec la présidence. Dévoué à l’action du chef de l’Etat, il semble programmé pour servir le président. « Je suis juste un ordinateur qui a le logiciel Macron et l’application (Edouard) Philippe », s’est-il vanté dans les colonnes de Paris Match.

Une relation « amoureuse » avec Emmanuel Macron

Christophe Castaner est une figure importante de la majorité présidentielle. L’ancien élu socialiste peut se targuer d’être un des premiers à avoir rejoint Emmanuel Macron. Dès 2015, le député socialiste des Alpes-de-Haute-Provence collabore avec le futur président de la République dans le cadre de la loi Macron dont il est le rapporteur.

L’élu devient un élément pivot du dispositif de l’ex-ministre de l’Economie. Sa loyauté et son travail pendant la campagne présidentielle sont récompensés par un poste gouvernemental ainsi que la fonction, très exposée médiatiquement, de porte-parole de l’exécutif. Ce qui ne lui évitera pas quelques dérapages ces derniers mois.

Malgré ces sorties hasardeuses, Christophe Castaner garde la confiance d’Emmanuel Macron. Et l’ancien socialiste n’hésite pas à s’épancher sur la relation forte qui l’unit avec le président de la République. « J’assume cette dimension amoureuse, explique Christophe Castaner dans Le Point. Mon niveau d’exigence envers moi-même est tel que si je dois avoir un chef, je dois avoir de l’admiration pour lui. Et Emmanuel est fascinant. Tout l’est chez lui : son parcours, son intelligence, sa vivacité, sa puissance physique même. » Toujours au service d’Emmanuel Macron, Christophe Castaner poursuivra donc sa mission à l’extérieur du gouvernement.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone