Actualités, Donald Trump, Twitter

Le compte Twitter de Donald Trump desactivé onze minutes

Pour son dernier jour dans l’entreprise, un employé de twitter s’est offert le luxe de désactiver le compte du président des Etats-Unis.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

« Désolé, la page n’existe pas! » Voici le message d’accueil sur lequel sont tombés les visiteurs du compte twitter @realDonaldTrump jeudi vers 19 heures. Un vide qui ne pouvait pas échapper aux 41,7 millions d’abonnés du président. Onze minutes qui ont suffi à secouer la twittosphère. Certains internautes félicitent le responsable tandis que d’autres s’inquiètent de l’aisance avec laquelle un employé a pu supprimer le compte présidentiel.

« Qu’est-ce que cela signifie? » 

Twitter a d’abord annoncé « une erreur humaine » et expliqué que le compte de Donald Trump « avait été désactivé par inadvertance ». Sur son compte officiel, le réseau social a ajouté plus tard que l’auteur de l’acte était un employé du service clientèle qui s’apprêtait à quitter définitivement l’entreprise.

«Grâce à notre enquête, nous avons appris que cela avait été fait par un employé du support client pour son dernier jour. Nous menons une enquête interne complète»

Cette suppression intervient moins de vingt-quatre heures après que le président a publié un tweet demandant, en majuscules, la peine de mort pour l’auteur de l’attentat de New York survenu le jour d’Halloween.

Donald Trump est un habitué des déclarations explosives sur le réseau social. Coup de sang, mots d’humeur…. Son usage de twitter a révolutionné la communication officielle, aux dépens de ses collaborateurs qui peuvent redouter l’imprévisibilité du président.

« Héros » 

Des messages de félicitations adressés à l’employé en question n’ont d’ailleurs cessé de se multiplier pendant de longues heures sur le réseau social. « Héros », « Meilleur salarié du mois »… Les internautes n’ont pas manqué d’imagination pour applaudir la brève suppression du compte présidentiel.

« S’il vous plaît, donner une promotion à la personne responsable de cela »

« Cet employé est un héros. Pouvons-nous s’il vous plaît avoir son nom pour lui ériger un monument? » 

« @PrixNobel: est-ce que 11 minutes suffisent pour être candidat au Prix Nobel de la Paix? Je crois que le décompte jusqu’à la fin du monde a reculé pendant quelques instants… »

La sécurité en question

Plusieurs internautes ont en revanche exprimé leur surprise face à la facilité avec laquelle un employé du service clientèle a pu supprimer le compte twitter d’un président.

« Il est choquant qu’un simple employé de Twitter puisse fermer le compte du président. Que ce serait-il passé s’il avait tweeté à la place un faux message? » a ainsi publié sur Twitter Blake Hounshell, rédacteur en chef de POLITICO Magazine.

Il a immédiatement ajouté :

 « Sérieusement, que ce serait-il passé si cette personne avait annoncé une fausse attaque nucléaire contre la Corée du Nord? »

Donald Trump a réagi plusieurs heures plus tard, le lendemain en milieu de journée. Selon lui, si quelqu’un a désactivé son compte, c’est justement parce que ses paroles ont un impact.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone