Economie

Visite de Macron au Qatar: 11 milliards d’euros de contrats signés

Métro de Doha, Rafale, A321… Le Qatar signe plus de 11 milliards d’euros de contrats lors de la visite d’Emmanuel Macron à Doha.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

En rentrant du Qatar, le président rapportera de très bonnes nouvelles pour l’industrie française. Lors de son déplacement dans le riche émirat du Golfe, jeudi 7 décembre, Emmanuel Macron a décroché 11,1 milliards d’euros de contrats pour les groupes RATP, SNCF et Dassault Aviation. Au moins 12 avions de combat Rafale et 50 Airbus A321, sur lequel l’émirat avait posé une option, ont été acheté à la France. Deux contrats qui représentent respectivement 1,1 milliard et 5,5 milliards d’euros, d’après Le Monde.

Ces contrats, signés en présence du président et de l’émir du Qatar Cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, comprennent aussi la concession du métro de Doha et du tramway de Lusail, confiée à un consortium SNCF/RATP au nom de RKH Qitarat.

Ce réseau devrait être opérationnel dès la fin de l’année 2018. Il devrait permettre à Doha d’être fin prête pour accueillir le Mondial de football 2022.

Un marché de 3 milliards d’euros sur vingt ans a été gagné par la France, aux dépens des meilleurs spécialistes du transport public mondial tels que l’Allemand Arriva, le Hongkongais MTR, le Britannique Serco, le Japonais JR-West/Mitsubishi et le Français Transdev.

En plus de cette longue liste de courses, l’émir vient de prendre une autre option pour 36 avions de combat. En deux ans, l’avionneur français Dassault aura vendu 96 appareils avec le soutien actif de l’État.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone