Fait-divers

Disparition de Maëlys : où en est l’enquête ?

Près de quatre mois après la disparition de la fillette, dont le corps n’a pas été retrouvé, le principal suspect continue de nier toute responsabilité.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

Le corps de Maëlys, qui n’a plus donné de signes de vie depuis le 27 août dernier, reste introuvable. La fillette de 9 ans participait à un mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère) lorsqu’elle a disparu pendant la nuit. Le point sur l’affaire.

Où en est l’enquête ?

Nordahl Lelandais, un ancien militaire de 34 ans qui figurait parmi les invités au mariage, a été mis en examen pour « meurtre précédé d’un autre crime » le 30 novembre dernier. C’est le seul suspect dans cette disparition et il est incarcéré depuis le 3 septembre. Des recherches ont eu lieu depuis fin août dans plusieurs lacs aux alentours, ainsi que dans les gorges de Chailles, mais sans parvenir à retrouver le corps de Maëlys.

Quels sont les éléments dont disposent les enquêteurs ?

Les enquêteurs ont recueilli plusieurs indices. Ils ont d’abord retrouvé une trace ADN de Maëlys au niveau de la commande des phares de la voiture de Nordahl Lelandais.

En s’appuyant sur les témoignages de plusieurs participants à la fête de mariage, ils estiment que l’heure de la disparition de Maëlys est d’environ 2h45 dans la nuit du 26 au 27 août. Or Nordahl Lelandais a activé le mode avion de son téléphone, le rendant intraçable, à 2h46.

Une minute plus tard, un véhicule du même modèle que le sien, une Audi A3, est filmé dans le centre-ville de Pont-de-Beauvoisin avec une passagère « de petite taille », selon le procureur de Grenoble. A 3h24, la même voiture est filmée en sens inverse mais sans passager. Une minute plus tard, Nordahl Lelandais désactive le mode avion de son téléphone qui borne sur un émetteur près de la salle des fêtes.

Enfin, le 27 août, Nordahl Lelandais est filmé en train de nettoyer sa voiture dans une station-service près de chez lui. Durant plus de deux heures, il a notamment utilisé un détergent puissant dont l’odeur déstabilise les chiens renifleurs.

Quelle est la défense de Nordahl Lelandais ?

Face aux enquêteurs ou aux juges d’instruction, l’ancien militaire a toujours nié toute responsabilité dans la disparition de Maëlys. Il explique que la fillette est montée brièvement dans sa voiture pour voir si ses chiens étaient là. Quant au lavage méticuleux de sa voiture, il le justifie par une vente imminente à un ami et sa volonté de « ne pas laisser de poils de chiens ».

Quatre jours après la conférence de presse du procureur de Grenoble et l’annonce de sa mise en examen pour « meurtre précédé d’un autre crime », son avocat Alain Jakubowicz s’est exprimé sur BFMTV.

Selon lui, deux témoins indiquent avoir vu Maëlys à la soirée entre 2h45 et 3h15 et personne ne se serait inquiété de la disparition de la fillette avant 3h30. Par ailleurs, la personne assise sur le siège passager de l’Audi A3 aurait des cheveux longs et bruns. Rien ne prouve par ailleurs selon l’avocat que la voiture est bien celle de Nordahl Lelandais.

Tout est affaire d’interprétation des images des caméras de vidéo-surveillance de la commune de Pont-de-Beauvoisin. Si la plaque d’immatriculation du véhicule est illisible, les enquêteurs s’appuient sur le positionnement des vignettes sur le pare-brise et la présence d’un autocollant bien reconnaissable pour établir qu’il s’agit de la voiture de Nordahl Lelandais.

La mère de Nordahl Lelandais, après lui avoir rendu visite à la prison de Saint-Quentin-Fallavier (Isère), a par ailleurs assuré qu’il lui avait dit « les yeux dans les yeux » qu’il était innocent.

Que va-t-il se passer maintenant ?

Nordahl Lelandais reste mis en examen dans le cadre de la disparition de Maëlys et est en détention provisoire depuis le 3 septembre. Mais mercredi 20 décembre, il a été entendu par des juges d’instruction et mis en examen pour assassinat du caporal Arthur Noyer, disparu en Savoie en avril. Les téléphones de Nordahl Lelandais et du militaire ont borné au même endroit et au même moment, la nuit de la disparition d’Arthur Noyer. Par ailleurs, Nordahl Lelandais a effectué quinze jours après des recherches internet sur la manière de faire disparaitre un corps.

Les enquêteurs s’intéressent par ailleurs à d’autres disparitions non résolues, comme celles de Jean-Christophe Morin et de Ahmed Hamadou, perdus de vue en 2011 et 2012 à la sortie du festival de musique électronique Elements, au fort de Tamié, près d’Albertville (Savoie).

En attendant un possible renvoi aux assises et une éventuelle condamnation, Nordahl Lelandais reste présumé innocent. La disparition de Maëlys est le quatrième événement le plus marquant de l’année 2017, selon un sondage Elabe pour BFMTV paru le 20 décembre.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone