EELV : dépôt d’une motion contre la liste d’Emmanuelle Cosse

La guerre larvée n’en finit pas chez Europe-Ecologie — Les Verts. Après les démissions successives de plusieurs cadres du parti, c’est le dépôt d’une motion interne contre la liste d’Emmanuelle Cosse qui vient ajouter de l’huile sur le feu.

En cause justement, les démissions des mois d’août et septembre. Les proches de Jean-Vincent Placé, qui faisaient partie de la motion “Ecologie d’abord” et qui ont démissionné avec lui, ont laissé des places vacantes sur les listes départementales. Les membres d’EELV qui ont déposé la motion reprochent à Mme Cosse de ne pas avoir respecté les règles de la proportionnelle, selon lesquelles ces places auraient du revenir aux membres d’ ”Ecologie d’abord” qui n’ont pas quitté le parti.

“Pas de ré-attribution automatique des places”

L’entourage d’Emmanuelle Cosse s’est justifié en affirmant que “les places ne pouvaient pas être ré-attribuées automatiquement, et que l’équilibre avait été respecté”. On convient néanmoins que les nouveaux noms qui ont fait leur apparition sur les listes départementales sont une manière d’apporter une “réponse politique” à la crise des départs qui a secoué le parti. Il s’agit en fait de montrer que les départs des démissionnaires ont été compensés par des personnalités venues de la société civile.

Mme Cosse ne semble pas disposée à infléchir sa position, et son entourage souhaite désormais se concentrer pleinement sur la campagne des élections de décembre.