Frédéric Cuvillier se dit sûr de battre Marine Le Pen dans le Pas‐de‐Calais

La tête de liste du Parti socialiste dans le département du Pas‐de‐Calais Frédéric Cuvillier a affirmé dans le Talk du Figaro lundi 12 octobre pouvoir battre la présidente du Front National Marine le Pen, pourtant donnée en tête des sondages dans la région. “Je la battrai dans le Pas‐de‐Calais, parce que c’est un département populaire, qui a des valeurs familiales, des valeurs de travail et d’accueil. C’est pourquoi elle est en train de chercher une migration électorale dans un autre département. Elle n’a pas l’air d’être sûre de sa stratégie”.

L’ancien ministre délégué aux Transports reproche notamment à la candidate frontiste de tenir des propos “nauséabonds” et d’être “la candidate de l’establishment médiatique” que son père, Jean‐Marie le Pen, combattait à son époque. “Mme le Pen n’est pas de chez nous. Elle vient utiliser la région, elle veut exploiter les problèmes (…). Elle envoie ses missionnaires sur le terrain électoral mais nous, nous sommes des gens du cru”, lâche‐t‐il encore.

34% des voix pour Marine Le Pen au premier tour

Le député‐maire de Boulogne‐sur‐Mer s’en est également pris aux candidats de droite engagés dans la campagne qui veulent conquérir la région pour s’en servir comme d’un tremplin. “Nous n’essayons pas d’usurper le débat régional pour des ambitions personnelles ou présidentielles, comme Marine le Pen ou Xavier Bertrand.

Dans un sondage Ifop pour La voix du Nord et le Courrier Picard fin septembre, la candidate du Front national Marine Le Pen arrivait en tête du premier tour des régionales avec 34% des voix, devant le candidat Les Républicains Xavier Bertrand (de 28 à 30%). Dans les trois scénarios envisagés par le sondage autour des différentes alliances à gauche, le parti socialiste arriverait troisième avec 28% des intentions de vote.