Julien Dray défend le référundum sur l’union de la gauche

“On n’est pas en train de se faire plaisir.”  Au lendemain de l’intervention de Jean‐Christophe Cambadélis dans la matinale de France Inter, Julien Dray s’est lui aussi exprimé mardi 13 octobre sur France info, sur la légitimité de ce référundum lancé par le premier secrétaire du PS.

Organisé à deux mois des régionales dans le but de rassembler l’électorat de gauche, ce référundum posera la question suivante aux Français: “Face à l’extrême droite et la droite, souhaitez‐vous l’unité de la gauche et des écologistes aux régionales ?” Alors que les détracteurs de ce scrutin prédisent un véritable fiasco, Julien Dray s’est lui montré optimiste en invoquant un “moment de dialogue citoyen”.  Alors que Jean‐Christophe Cambadélis prédit environ 200 000 participants pour ce scrutin, Julien Dray vise un peu plus haut et parie lui sur une fourchette  de “200 000 à 300 000″ votants.

Le conseiller régional socialiste a aussi appelé à l’unité face aux divisions internes provoquées par cet appel au vote. Lundi 12 octobre, la députée EELV Emmanuelle Cosse a adressé une lettre ouverte à Jean‐Christophe Cambadélis afin de dénoncer “un chantage au rassemblement.” Sur France info,  Julien  Dray en a profité pour interpeller la candidate écologiste aux régionales en Ile de France afin de  lui adresser u message très simple: “pas de division”.