Réchauffement climatique : la Russie découvre des îles inhabitées

Pas de référendum contesté, cette fois‐ci. La Russie vient de rajouter en toute légalité une dizaine de kilomètres carré à son territoire, explique mardi matin le site Russia Today. Une expédition navale russe, dans l’Arctique, a en effet découvert un ensemble de neuf îles et îlots dans les eaux territoriales du pays.

Ces bouts de terre, entièrement inhabités, sont de taille variable, le plus grand mesurant deux kilomètres de long pour 600 mètres de large. Ces découvertes ont été rendues possibles à cause du réchauffement climatique. Auparavant, ces îles étaient en effet recouvertes de glace et ont été dévoilées après que celle‐ci a progressivement fondu. Les glaciers ont perdu entre 2 et 5 kilomètres depuis 1952, d’après les scientifiques.

Outre la fonte des glaces, le réchauffement climatique a des conséquences sur le comportement de la faune locale. L’expédition scientifique a ainsi dû renoncer à accoster sur l’une des îles où elle avait prévu de travailler, à cause de la forte concentration d’ours polaires et de morses sur les plages.