NKM soupçonne Cambadélis de préférer “quelques victoires du Front national”

La vice-présidente du parti Les Républicains, Nathalie Kosciusko-Morizet, se demande, dans un entretien accordé à Paris-Match, si Jean-Christophe Cambadélis ne “préférerait pas quelques victoires du Front national” aux élections régionales. Pour la vice-présidente du parti d’opposition, ce cas de figure permettrait au premier secrétaire du Parti socialiste de “masquer l’échec annoncé des socialistes” lors de ce scrutin.

Mme Kosciusko-Morizet a éludé la question sur un éventuel retrait des listes PS — le fameux front républicain —  en cas de troisième place au premier tour. “C’est à Monsieur Cambadélis qu’il faut poser la question”, a‑t-elle déclaré.

Sur le même sujet: pourquoi le référendum de la gauche sera un fiasco

Enfin, Nathalie Kosciusko-Morizet n’a pas souhaité commenter les déclarations de Rachida Dati, qui jugerait “un peu bizarre” que la députée de l’Essonne préside le futur Grand-Paris. La vice-présidente des Républicains a redit son souhait de ne pas voir la municipalité socialiste parisienne préempter la présidence de la métropole, qui verra le jour début 2016.