Pollution aux hydrocarbures dans la baie de Cherbourg

Soixante mètres cube de déchets d’hydrocarbures polluants se sont répandus dans une baie de mouillage à Cherbourg (Manche) ce jeudi matin, d’après une information de la préfecture de la Manche. “Ce matin, aux environs de six heures, un bateau participant aux travaux dans la rade du port de Cherbourg a été victime d’une fuite accidentelle de gasoil,” a expliqué la préfecture.

La fuite aurait été stoppée, mais la dépollution de l’eau mobilise actuellement de grands moyens: “Deux remorqueurs, des barrages flottants, et des moyens de pompage ont été mis en place pour maîtriser la pollution.” Les sapeurs pompiers ont quant à eux été dispersés sur le territoire pour limiter les conséquences de la pollution sur la terre ferme. De fortes odeurs de carburant ont notamment envahit la ville de Cherbourg, même si la préfecture  affirme que l’odeur “ne présente pas de risque sanitaire pour la population.”

Il s’agit du deuxième incident du mois sur le littoral. Le 6 octobre déjà, un cargo avait fait naufrage près de Zeebruges en Belgique, une localité frontalière de la ville de Bruges. Cent à deux cents tonnes d’hydrocarbures s’étaient alors déversées dans la mer, menaçant les côtes belges et françaises. La marée noire avait finalement été maîtrisée, et seulement quelques petites boulettes de fioul s’étaient échouées sur les plages du pays dunkerquois.

Ces deux incidents survenus dans un laps de temps aussi rapproché font resurgir le cauchemar d’une nouvelle grande marée noire sur les côtes françaises, comme celles provoquées par l’Erika en 1999 ou Le Prestige en 2002.

(Avec AFP)