Climat : les engagements des 149 pays ne sont pas suffisants

Ils sont 149 pays à avoir remis à l’ONU leurs engagements de réduction de gaz à effet de serre à l’horizon 2025–2030. Six semaines seulement avant le début de la conférence sur le climat (COP21) à Paris, ce chiffre est encourageant. Mais, c’est loin d’être assez pour contenir le réchauffement climatique sous le seuil des 2 degrés.

Ces différents pays représentent 90 % des émissions actuelles. Parmi eux, on retrouve la Chine, plus gros pollueur mondial (environ 25% des émissions). Elle s’est engagée à réduire son intensité carbone (émissions de CO2 rapportées à la croissance) de 60 à 65% d’ici à 2030.

Les pays pétroliers manquent à l’appel

Les Etats-Unis, deuxième sur la liste des plus gros pollueurs, promettent leur contribution la plus importante avec une réduction de 26 à 28 % des émissions d’ici 2025 par rapport à 2005. Pour l’Union Européenne, c’est plus avec un objectif de 40 % d’ici à 2030 par rapport à 1990.

Inde, Russie, Japon, Canada, Australie ou encore de nombreux pays en développement ont également fait des promesses. Manquent à l’appel les grandes puissances pétrolières et notamment l’Arabie Saoudite (membre du G20) et l’Iran (dans le top 10 des émetteurs).

Avec AFP