Référendum : le PS veut rassurer face aux “fraudeurs”

“Régionales : comment on a réussi à frauder au référendum du PS” ou “Référendum PS : comment j’ai voté dix fois de suite”… Plusieurs médias ont rapidement remis en cause ce vendredi la sécurité du référendum sur l’union de la gauche, dès le premier jour de vote. En fin d’après-midi, le Parti socialiste a réagi, mettant en avant le rôle de la haute autorité éthique du parti.

Chargée de veiller au “bon déroulement” du vote, elle assure que les doublons seront systématiquement supprimés, par exemple pour des personnes qui auraient voté dans les urnes et sur le web en fournissant la même adresse mail.

Selon sa secrétaire générale, Flore Santistéban, la haute autorité d’éthique peut “relever les anomalies telles que la génération de plusieurs adresses mails depuis une même adresse IP et effectuer une rectification a posteriori si nécessaire”.

Sur le terrain, dans les 2 500 bureaux de vote répartis en France, “68 représentants départementaux s’assurent du bon déroulement”.

Reste au votant de faire preuve de sincérité. Les participants n’ont en effet pas besoin d’être inscrits sur les listes électorales. Ils doivent seulement renseigner leur adresse e‑mail, prénom, nom et date de naissance.