Air Cocaïne : nouveaux éléments sur la fuite des deux pilotes

Les deux pilotes français sont parvenus à quitter la République dominicaine. Ils étaient condamnés en août dernier à 20 ans de prison pour trafic de cocaïne.

On en sait un peu plus sur la fuite de Bruno Odos et Pascal Fauret. Les deux pilotes français condamnés en République dominicaine à 20 ans de détention pour trafic de drogues sont parvenus à quitter l’île des Caraïbes. Ils vivaient en liberté en attente de leur procès en appel mais avaient l’interdiction de quitter le territoire.

Les deux hommes n’ont pas organisé leur départ seul. BFM TV affirme qu’ils auraient été aidés par des locaux mais aussi des anciens militaires français.  Ils ont d’abord rejoints l’île franco‐néerlandaise de Saint‐Martin, puis l’île française de la Martinique avant de rejoindre la métropole, après avoir prétexté une balade en mer. Le ministère des Affaires étrangères précise n’avoir aucune implication dans la fuite des deux hommes.

Le nom d’Aymeric Chauprade, eurodéputé Front National est évoqué dans cette fuite. Interrogé par BFM TV, le conseiller géopolitique de Marine Le Pen affirme avoir dîné avec Mrs Odos et Furet la semaine dernière. Toutefois, aucune précision n’est donnée sur le rôle  de cet élu politique dans ce qui ressemble à une exfiltration. Habitué de la République dominicaine où il a travaillé de 2009 à 2012 en tant que conseiller spécial du président de la République, il pense que «la justice n’a pas été rendue correctement.»

Dans cette affaire, deux autres personnes sont impliquées, Nicolas Pisapia et Alain Castany. La fuite des deux pilotes pourrait entraîner la remise en détention de ces deux autres passagers du vol privé intercepté en mars 2013.