Ce qu’on sait sur l’accident de Puisseguin

Le scénario de l'accident entre un camion et autocar se précise, cinq jour après la catastrophe en Gironde.

L’enquête se poursuit après la collision entre un camion et un autobus à Puisseguin (Gironde) vendredi 23 octobre. Le bilan est de 43 morts et de 8 blessés. C’est l’accident de la route le plus meurtrier en France depuis trente‐trois ans.  Mardi 27 octobre, une cérémonie d’hommage en présence du président de la République se déroule à Petit‐Palais,  d’où était parti l’autocar transportant des personnes âgées du village.

Lundi 26 octobre, le procureur de la République de Libourne Christophe Auger a livré davantage d’informations sur les raisons du choc. Le camion transportant du bois se serait d’abord « déporté sur la voie de gauche alors que la route était sinueuse à cet endroit. Des traces de ripage et de freinage laissent penser que le chauffeur a vraisemblablement tenté de redresser la trajectoire».

Le scénario de l’enquête se précise pour expliquer l’embrasement rapide des deux véhicules. « Un élément métallique a perforé et traversé la carrosserie du tracteur et éventré le réservoir additionnel de carburant de l’autocar. » Mais le travail se poursuit pour déceler les circonstances exactes de l’incendie.

Selon les indices toxicologiques et d’imprégnation alcoolique, les deux conducteurs n’étaient pas sous l’emprise de l’alcool.

Le procureur de la République a annoncé l’ouverture prochaine d’une information judiciaire  pour homicide involontaire d’ici la semaine prochaine.