Agriculture, France, International, Société, Tendances

La France perd la première place de la production mondiale de vin

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

Les vendanges en France ont été plus abondantes que prévues, mais cela n’a pas suffit pour ne pas perdre la tête du classement de la production mondiale, selon les chiffres du rapport de l’Organisation internationale de la vigne et du vin, publié mercredi 28 octobre.

L’Italie reprend la première place avec 48,9 millions d’hectolitres (Mhl). Elle enregistre une hausse de 10% par rapport à 2014. L’hexagone se classe second avec 47,4 Mhl, et une hausse de 1%. Les bonnes récoltes dans le Languedoc-Rousillon et dans le Bordelais ont compensé insuffisamment les moindres volumes dans le Rhône, en Bourgogne et dans le Beaujolais. L’Espagne se classe troisième avec 36,6 Mhl. Comme toujours, la météo est la principale responsable de ces variations.

Au total, la production mondiale de vin, hors jus et moûts, atteindrait 275,7 millions d’hectolitres, en légère hausse de 2% par rapport à 2014, selon les premières estimations de l’OIV. Elle avait chuté fortement entre 2013 et 2014.

La France reste néanmoins leader de la production de vin rosé avec 7,6 Mhl, devant l’Espagne, les Etats-Unis et l’Italie. La consommation de ce type de vin est en augmentation constante depuis plusieurs années selon le rapport.

Outre-Atlantique, le Chili (12,9 MHl, + 22,6%) et les Etats-Unis (22,1Mhl) enregistrent de très bons volumes de production. L’Argentine subit un recul de 12,1%, à 13,4 Mhl.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone