Les retraités modestes exemptés de taxe d’habitation

Les retraités aux revenus modestes sont invités à ne pas payer leur taxe d’habitation. C’est ce qu’a annoncé, dimanche 31 octobre, le secrétaire d’Etat au Budget, Christian Eckert, interrogé sur France Info. Une réponse d’urgence à la hausse des impôts locaux pour des retraités auparavant dispensés, qui gêne le gouvernement à quelques semaines seulement des élections régionales.

Manuel Valls est venu en renfort dimanche soir, en déclarant sur son compte Twitter que les retraités concernés seront exonérés de taxe d’habitation également en 2016.

A l’origine du chambardement, une loi de 2008 qui supprime la demi‐part fiscale accordée aux veufs. Sous François Hollande, la gauche n’était pas revenue sur cette mesure. Cette réforme devait se mettre en place graduellement et être effective à partir de 2014. En conséquence, des retraités qui ne payaient pas leur taxe d’habitation car ils disposaient de revenu trop faibles ont découvert cette année qu’ils étaient à présent imposables. Les sommes réclamées iraient de 500 à 1000 euros.

Même si elles ont déjà reçu leur avis d’imposition, les personnes concernées sont encouragées à l’ignorer. Ceux qui ont déjà payé pour cette année devraient être remboursés. Des précisions sur les modalités d’application de ces mesures devraient être données dans la semaine, selon Matignon.