L’embarras de Khomri sur le CDD crée une polémique

La ministre du Travail, Myriam El Khomri a déclenché une polémique, ne sachant répondre à une question sur le CDD ce jeudi matin en direct sur BFMTV.

Mauvais buzz pour la ministre du Travail. Au lendemain de la présentation du projet de réforme du Code du travail, Myriam El Khomri a déclenché une série de réactions après son interview ce jeudi matin avec Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV. A la question de savoir combien de fois un CDD pouvait être renouvelé, la ministre a séché avant de répondre « Trois » pour ensuite avouer ne pas le savoir. La réponse était d’autant plus attendue qu’elle faisait suite à une réforme du gouvernement qui a changé cet été les règles du CDD pour ramener à deux le nombre de renouvellements possibles.

https://www.youtube.com/watch?v=oLYlWorWe5I

Les réactions des internautes ne se sont pas fait attendre. Dénonçant l’incompétence de la ministre et un manque de connaissances de son propre porte-feuille, des tweets plus ironiques les uns que les autres ont remis en question sa crédibilité. « L’amateurisme du gouvernement est sans limite », a réagi le président du Nouveau centre Hervé Morin sur Twitter. Certains à droite ont réclamé sa démission.

https://twitter.com/ChloedesLysses9/status/662187461121081344

https://twitter.com/michelonfray/status/662219163189026816

Un peu plus tard dans la journée, le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a défendu la ministre et considéré que les critiques étaient « complètement disproportionnées ». La principale intéressée a répondu à cette polémique devant l’Elysée au micro de BFMTV : « Jean-Jacques Bourdin avait préparé son coup, il voulait son buzz, il a eu son buzz, je ne suis pas la première, je ne serai pas la dernière ». Justifiant sa réponse par une erreur d’interprétation de la question, la ministre s’est expliquée : « J’ai répondu ‘trois’ parce que pour moi c’est trois contrats, donc ce n’était pas le renouvellement, mais ça fait trois contrats quand on peut renouveler deux fois ».

Face à l’incompréhension des téléspectateurs devant son embarras, la ministre a tenté de relativiser : « La question n’est pas “Est-ce que j’ai appris le Code du travail par coeur”, la question c’est comment on travaille à réformer notre droit du travail. S’agissant du CDD et du CDI, nous avons des complexités parce qu’il y a autant de formes de CDD possibles qu’il y a de dérogations ».