Les syndicats de surveillants pénitentiaires menacent de bloquer les prisons.

Selon le Figaro, les syndicats Ufap-Unsa, FO, CGT et SNJ-FO-PA appellent au blocage des prisons le 16 novembre. Ils réclament l’application des promesses faites par François Hollande après leur manifestation du 22 octobre.

Les surveillants pénitentiaires reviendront-ils dans la rue ? Leurs syndicats le préconisent après le décalage entre les propositions du chef de l’Etat et la loi présentée jeudi au Sénat par Christiane Taubira. Si ces premiers estimaient les propositions du Président de la République sincères, ils fustigent la vision du ministère de la Justice qui selon eux «n’en fait qu’à sa tête.» «C’est un véritable camouflet à l’encontre du président et une insulte claire envers les personnels pénitentiaires

L’insécurité, les conditions de travail mais également la revalorisation de la rémunération, nombreux étaient les sujets qui avaient poussé les surveillants de prison à descendre dans la rue. François Hollande avait alors promis des hausses de salaires et de nouvelles embauches dans le milieu pénitentiaire.