Allemagne: prison ferme pour deux ex‐jihadistes

Deux anciens jihadistes allemands ont été condamnés lundi 7 décembre à des peines de prison ferme pour avoir pris part aux activités du groupe Etat islamique (EI), entre juin et août 2014.

Les deux hommes, détenteurs de la nationalité tunisienne et désignés par le tribunal de Celle (nord) comme Ayoub B., 27 ans et Ebrahim H.B., 26 ans, ont été respectivement condamnés à  quatre et trois ans de prison, pour “participation à une organisation terroriste à l’étranger”.

Ils avaient décidé de rentrer en Allemagne après un séjour d’environ trois mois en 2014 dans les rangs de l’EI en Syrie et en Irak. Selon le tribunal, Ayoub B. avait suivi une formation aux armes à feu, participé à une opération de propagande pour l’EI, contribué à l’arrestation de deux Syriens en les livrant à la “police de l’EI” et transporté des jihadistes blessés lors des combats entre les membres de l’EI et les troupes irakiennes en juillet 2014.

La justice allemande a par ailleurs reconnu Ebrahim H.B coupable de s’être mis à la disposition de l’organisation Etat islamique comme combattant puis comme kamikaze, et d’avoir promu l’organisation en publiant notamment en ligne une photo de lui en tenue de combat, selon un communiqué du tribunal.

740 allemands candidats au jihad en Syrie

Les juges ont toutefois estimé les deux hommes avaient rompu avec le groupe jihadiste et fourni avec leurs aveux de nombreuses informations sur l’EI. Ebrahim H. B. a notamment raconté son séjour au sein de l’EI à la chaîne de télévision publique allemande ARD en juillet 2015 dans un reportage baptisé “Un été au jihad”.“La prison en Allemagne est pour moi bien préférable à la liberté en Syrie”, avait‐il alors déclaré devant la caméra.

Selon le renseignement intérieur allemand, au total 740 personnes ont quitté l’Allemagne pour rejoindre des groupe jihadistes comme l’Etat islamique (EI) en Syrie ou en Irak. Un tiers sont rentrés et environ 120 d’entre eux auraient été tués.