Au Vénézuela, la défaite de Maduro marque la fin du chavisme

Pour la première fois depuis 1998, l’opposition vénézuélienne a remporté dimanche la majorité au parlement. Avec 99 sièges sur 167, la Table d’unité démocratique (MUD) a détrôné la formation du président Maduro, héritier politique d’Hugo Chavez (1999–2013).

« Nous avons fait l’histoire », a proclamé Freddy Guevara, porte-parole de la MUD, qui réunit tous les opposants au chavisme. Le président Maduro a accepté la défaite, tout en confiant la recevoir comme « une gifle ». La MUD a promis de travailler à la reconstruction économique du pays, gravement touché par la chute du cours du pétrole.