Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne : Masseret (PS) a déposé sa liste du second tour ce lundi

C’est désormais officiel. Jean-Pierre Masseret, candidat socialiste en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne, refuse de se plier aux consignes de son parti. Il se présentera au deuxième tour dimanche, bien qu’il soit arrivé en troisième position avec 15,5% des voix, loin derrière la liste FN de Florian Philippot (37%) et celle du candidat des Républicains Philippe Richert (25,5%). Signe de la résolution du candidat PS, il a déposé en fin de journée la liste pour le second tour.

La tête de liste PS dans le Grand Est a confirmé une dépêche de l’AFP en réunissant une partie de ses soutiens et de ses colistiers lors d’une conférence de presse. “C’est la meilleure façon de nous opposer au Front national, en occupant la place dans l’opposition” a‑t-il justifié. Avant d’ajouter : “Plutôt que de se retirer, il faut se confronter”

Le bras de fer entre Jean-Pierre Masseret et le président du Parti socialiste a commencé ce matin lorsque le premier a envoyé un SMS lapidaire à l’AFP : “Pas de retrait pour moi”. Il était pourtant sommé par la direction du PS de se retirer pour faire barrage au Front National (FN). Ce matin sur RTL, Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du parti, s’est montré ferme : “C’est la décision du bureau national, Masseret devra la respecter”.

Pour le candidat du parti Les Républicains Philippe Richert, le maintien de Masseret favoriserait le Front National. Il l’a déclaré lors de la conférence de presse menée à la mi-journée au club de la presse.

Je laisse Jean-Pierre Masseret et le Parti socialiste décider, sachant que s’ils ne se retirent pas, évidemment, ils favorisent le FN”, a déclaré M. Richert. Il a aussi réaffirmé que les listes PS et LR ne fusionneraient pas.