La stratégie du "ni ni" de Sarkozy est mise à mal par plusieurs cadres du parti Les Républicains

“Ni fusion ni retrait” : Les Républicains quasi-unanimes pour le second tour

Les cadres des Républicains, réunis en bureau politique au siège du parti ce lundi au matin, ont tranché. Ils soutiennent quasi unanimement la stratégie du “ni retrait ni fusion”, prôné par le président du parti, Nicolas Sarkozy.

“On ne change pas de stratégie au milieu du gué”, a notamment affirmé François Fillon. “La fusion ou le retrait n’est pas à la mesure de la gravité de la situation politique. C’est lutter contre la mer qui monte avec des sacs de sables. On serre les dents et on fait campagne sans états d’âme, on reporte après le second tour les examens de conscience”, a ajouté l’ancien Premier ministre.

Lundi, Jean-Pierre Raffarin, ex-Premier ministre, avait critiqué la stratégie de Nicolas Sarkozy.