UberPop condamné en appel à 150 000 euros d’amende

Le géant américain Uber est condamné à 150 000 euros d’amende par la cour d’appel de Paris pour “pratique commerciale trompeuse”. C’est sa filiale UberPop, proposant une offre payante de transports entre particuliers, qui est visée.

La cour a aggravé la peine prononcée contre Uber France, qui avait été condamné en première instance le 16 octobre 2014 à 100 000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Paris. 200 000 euros d’amende avaient été requis en appel.

Uber a suspendu le service UberPop le 4 juillet dernier, après qu’il ait été interdit par la préfecture de police de Paris au mois de juin.