Le Parti socialiste maintient son appel au retrait de Jean‐Pierre Masseret

Le PS a encore une fois appelé mardi Jean‐Pierre Masseret, tête de liste socialiste qui se maintient malgré le risque FN, à se retirer de la campagne pour le second tour des régionales dans le Grand Est.

“Une claire majorité absolue des colistiers socialistes sont candidats contre leur gré, ils refusent de participer de quelque manière que ce soit à une victoire du FN dans leur région. Il revient maintenant à Jean‐Pierre Masseret de retrouver son sens des responsabilités dans la défense des valeurs de la République, en se retirant de la campagne du deuxième tour”, a indiqué Corinne Narassiguin, porte‐parole du Parti socialiste. Dans son communiqué, elle souligne : “Il est regrettable que la liste déposée par Jean‐Pierre Masseret tienne juridiquement mais il est bien clair maintenant qu’elle ne tient pas politiquement”.

“Papy collabore” à la victoire du Front national

Le secrétaire national aux élections, Christophe Borgel, a confirmé que l’investiture du PS avait bien été retirée à la liste conduite par M. Masseret. Selon le député de Haute‐Garonne, 91 des 170 colistiers socialistes avaient déclaré, mardi en fin d’après-midi, qu’ils souhaitaient se retirer de la liste. Peu avant que le candidat socialiste annonce le maintien de sa candidature, Christophe Borgel espérait que Jean‐Pierre Masseret prendra en compte cette réalité politique incontournable, incontestable”.

Le député PS de l’Essone, Malek Boutih, a préféré détourner, sur BFM TV, le titre du film “Papy fait de la Résistance”, changé en “Papy collabore” pour la victoire du FN.