PSG‐Shakthar : Paris pas plus avancé sur son banc

Sans forcer son talent, mais en ne maîtrisant pas toujours son sujet, Paris a obtenu un succès logique face au Shakhtar Donetsk dans un match sans enjeu grâce à des buts de Lucas et d'Ibrahimovic (2-0).

Laurent Blanc avait décidé de faire confiance à son banc pour affronter le Shakthar Donetsk pour le compte de la dernière journée de phase de poules de la Ligue des champions, sans véritable enjeu. Titulaires ce soir, Lavezzi, Stambouli et Lucas ont globalement déçu.

Le fil de la rencontre : Paris vainqueur sans briller

La première occasion est ukrainienne : Taison centre fort devant le but de Kevin Trapp, Eduardo se jette mais ne peut reprendre le ballon à quelques mètres des cages (4ème). Coup de froid au Parc des Princes.

Dans la foulée, sur une grossière erreur du gardien du Shakthar, Anton Kaniboltskiy, Ibrahimovic tente un lob astucieux qui passe légèrement au‐dessus (8ème). La première période est ouverte et enlevée mais pauvre en occasions franches. La faute à pas mal d’approximations techniques dans la dernière passe de la part des deux équipes.

Après la pause, Paris hausse le rythme. Van der Wiel décroise trop sa frappe sur un service d’Ibrahimovic (47ème). Puis, Matuidi, très actif hier, récupère le ballon, résiste à plusieurs adversaires et sert Ibrahimovic dans l’axe. Le suédois écarte sur la droite vers Lucas qui déclenche une frappe sèche à ras de terre. Imparable (57ème, 1–0). En grande difficulté durant l’ensemble de la rencontre, le brésilien sauve son match et inscrit son deuxième but en deux matchs en Ligue des champions.

Le rythme retombe. Le PSG gère son avantage. Le Shakthar semble résigné. En fin de rencontre, sur un long ballon, Lucas dévie pour Ibrahimovic qui file au but et bat Kaniboltskiy d’un plat du pied (2–0, 86ème).

Laurent Blanc ne sera pas plus avancé après ce match sur le niveau réel de ses remplaçants. Si Marquinhos et Kurzawa ont répondu présents, Lucas, Lavezzi et Stambouli ont franchement inquiétés. Les deux derniers ont même affiché des lacunes techniques impardonnables à ce niveau. Mais Paris l’emporte et se dirige comme depuis trois ans vers les 8ème de finale. Une bonne nouvelle également pour le coefficient UEFA de la France.

Les notes des parisiens :

Trapp (6) — Van der Wiel (5.5) — Marquinhos (5.5) — David Luiz (5) — Kurzawa (6) — Stambouli (3.5) — Rabiot (5) — Matuidi (5.5) — Lucas (5) — Lavezzi (3.5) — Ibrahimovic (6)