Un policier se fait tuer dans le Var, le tireur se suicide le lendemain

Le procureur de Draguignan a annoncé que l'un des deux policiers blessés ce lundi 7 décembre, lors d'une fusillade à Cavalaire-sur-Mer dans le Var, est décédé des suites de ses blessures.

Mise à jour du 8 décembre :

L’homme qui était recherché depuis lundi soir s’est suicidé mardi peu après 18h. D’après le préfet de Draguignan, il aurait été reperé par les gendarmes, tiré à deux reprises en leur direction, avant de se tirer une balle dans la tête.

____

La sénatrice Europe Ecologie-Les Verts Leïla Aïchi a appelé à voter pour Valérie Pécresse (LR) au second tour des élections régionales, a‑t-on appris dans l’entourage de la candidate des Républicains en Ile-de-France.

Ce soutien, révélé par France 3‑Ile-de-France, avait déjà été pressenti par Le Figaro qui écrivait en octobre que la sénatrice de Paris pourrait rejoindre la liste de Mme Pécresse, avec laquelle elle est amie, dès le premier tour.

Elle a finalement attendu l’entre-deux tours pour exprimer sa préférence, alors que EELV a fusionné avec la liste socialiste conduite par Claude Bartolone en Ile-de-France pour tenter de vaincre l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy.

“Elle est sur une ligne centre, centre-droit, quand il y a eu débat sur la présidence du groupe au Sénat, elle faisait partie de ceux qui soutenaient Jean-Vincent Placé”, alors que celui-ci venait de claquer la porte du parti écologiste, a déclaré à l’AFP David Cormand, secrétaire national adjoint d’EELV.

Il a assuré qu’elle ferait l’objet d’une procédure d’exclusion, “si elle est à jour de ses cotisations”.

Pour lui, son choix “n’est que la queue de comète de l’opération pieds nickelés de la rentrée”, où plusieurs personnalités ont quitté le parti.

 

 

Une simple intervention de routine qui finit en drame. L’un des deux agents municipaux qui opéraient dans le cadre d’une dispute familiale à Cavalaire-sur-Mer, dans le Var, a succombé à ses blessures, ce mardi, à l’hôpital Pasteur de Nice. C’est le procureur de Draguignan qui a révélé cette information ce matin.

Selon nos confrères de Nice Matin, il s’agirait de Christophe Bouissou, 43 ans, marié sans enfant. Il aurait reçu trois balles de fusil automatique quand il a été pris pour cible, avec son collègue, par le père de famille.

Cet homme, âgé d’une cinquantaine d’années, s’est enfui à bord de son quad et est toujours recherché par la police. Il avait déjà été condamné pour violences avec arme et était connu pour “ses sautes d’humeur extrêmement brutales”.

La gendarmerie a lancé un appel à témoins. Elle souligne que l’homme en cavale est “armé et dangereux”. Le compte Twitter @Gendarmerie, elle poste une photographie de lui et précise qu’il est vêtu d’un treillis et d’un ciré jaune.