Jean-Christophe Lagarde (UDI) critique la “droitisation du discours” des Républicains

“Plus on droitise le discours, plus on valide les thèses absurdes de l’extrême droite”, faisant monter le Front national, a estimé mercredi à propos des Républicains et de Nicolas Sarkozy le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde.

“On parle de droite décomplexée. C’est quoi la droite décomplexée, c’est le FN? Ca veut dire quoi?”, s’est interrogé le député-maire de Drancy (Seine-Saint-Denis).

“J’observe que depuis huit ans, où il y a effectivement cette tentation de durcir, de droitiser à l’excès le discours, est-ce que ça a fait reculer le Front national? Il était à 15%, il est à 30”, a déclaré le président du parti centriste, visant clairement Les Républicains et Nicolas Sarkozy, avec lesquels son parti fait liste commune pour les élections dans toutes les régions.

“Je pense que c’est une erreur, quand on n’est pas d’accord avec une idée, –je crois que Les Républicains ne sont pas d’accord avec les idées de l’extrême droite– on la combat et on propose les siennes. On ne repeint pas les siennes pour ressembler aux autres”, a poursuivi M. Lagarde.