Jean-Luc Mélenchon : “Pas de consignes de vote où la gauche est absente au second tour”

Sa décision était attendue. Elle est tombée ce matin. Le leader du Front de gauche laisse le choix libre à ses électeurs en Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Paca où la gauche est absente du second tour des élections régionales.

Dans ces deux régions où il n’existe plus de vote de gauche possible, je me garderai bien de donner des consignes, déclare M. Mélenchon dans un entretien publié mercredi sur le site internet du Monde.

Pour lui, les Républicains (LR) Christian Estrosi (Paca) et Xavier Bertrand (Nord-Pas-de-Calais/Picardie), seuls en lice face au FN, doivent convaincre pour mériter les voix de gauche face au Front national. Il ajoute comprendre “la réaction d’honneur blessé” de Jean-Pierre Masseret (PS), toujours en lice dans le Grand Est malgré les consignes du PS.

Invité de France Info ce mercredi 9 décembre, le député européen a réaffirmé sa ligne de conduite en refusant le choix “entre des nuances de xénophobie” :