Affaire Bettencourt : Sarkozy échoue dans l’éviction d’une juge

Classée sans suite. La demande de Nicolas Sarkozy de récuser l’une des deux juges qui l’ont mis en examen pour corruption dans le cadre de l’affaire Bettencourt a été rejetée par la Cour d’appel de Paris selon une source judiciaire. Cette décision ne peut pas faire l’objet d’un recours.

L’ancien président de la République est poursuivi pour corruption et trafic d’influence. Il est soupçonné d’avoir tenté d’obtenir des informations couvertes par le secret d’instruction auprès du haut magistrat Gilbert Azibert contre un poste prestigieux à Monaco.

L’actuel président des Républicains et son avocat Me Thierry Herzog avaient mis en cause l’impartialité de l’une des deux juges d’instruction, Mme Claire Thépaut, évoquant son appartenance syndicale. Mme Thépaut a été membre du Syndicat de la magistrature ℠, formation classée à gauche. Dès lors, M. Sarkozy estimait qu’elle était incompétente pour juger l’affaire.

Mme Thépaut s’est donc mise en retrait de l’affaire, en novembre 2015, le temps que la demande soit examinée. Par la décision de la Cour d’appel elle va pouvoir reprendre le dossier avec l’autre juge saisie Mme Patricia Simon.