Affaire de la sextape : à 16h, Benzema pourrait savoir s’il jouera l’Euro

L'attaquant des Bleus, mis en examen dans l'affaire du chantage à la sextape exercé sur son équipier Mathieu Valbuena, pourrait être écarté de l'équipe de France ce jeudi par la Fédération française de football.

Sa présence à la pointe de l’attaque française pendant l’Euro 2016 est en jeu. Il a été mis en examen le 5 novembre pour “complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs”, dans l’affaire de la sextape impliquant son coéquipier chez les Bleus Mathieu Valbuena.

Karim Benzema va connaître la position de la Fédération française de football sur son cas. C’est Noël Le Graët, président de la “3F”, qui annoncera la décision dans une conférence de presse prévue à 16 heures, ce jeudi au siège de la fédération, à six mois jour pour jour du début de l’Euro organisé en France.

L’ouverture d’une procédure disciplinaire peut être prononcée aussi bien qu’une suspension à effet immédiat. Dans tous les cas, la procédure judiciaire, menée par le juge Nathalie Bouthard, interdit à l’attaquant du Real Madrid d’entrer en contact avec Mathieu Valbuena.

Clairefontaine au coeur du jeu

Malgré sa bonne forme du moment ‑cinq buts en une semaine‑, Benzema peut craindre le pire. Circonstance aggravante, c’est dans le cadre d’un rassemblement au Centre national du football à Clairefontaine (Yvelines), le 5 octobre, que Benzema aurait tenté de convaincre Valbuena d’entrer en contact avec les maîtres chanteurs.

Dans quelques jours, ce sera au tour du sélectionneur Didier Deschamps de se prononcer sur ce nouvel épisode écornant l’image des Bleus, seulement cinq ans après l’affaire de la grève de Knysna pendant la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud.