Attentats de Paris : Genève « recherche activement » quatre suspects

Dans le cadre de ses investigations sur les attentats français du 13 novembre, la police de Genève recherche quatre individus. Leurs signalements ont été fournis mercredi 9 décembre par le département de la sécurité genevoise.

La capitale suisse a renforcé, jeudi 10 décembre, son niveau d’alerte. Des forces de police supplémentaires ont été déployées pour accélérer la recherche de quatre nouveaux suspects, susceptibles d’être impliqués dans les attentats du 13 novembre à Paris, qui avaient causé la mort de 130 personnes. « Des investigations sont menées en étroite collaboration avec les services nationaux et internationaux afin de pouvoir localiser et interpeller ces individus, (…) pouvant se trouver à Genève ou dans la région genevoise », précise le Département genevois de la sécurité dans un communiqué, où il assure aussi qu’il ne fournira pas d’autres informations pour des “raisons opérationnelles”.

Pour autant, à l’heure actuelle, aucun lien n’est directement établi avec les attentats de Paris. Il peut s’agir de mesures de préventions.

Plusieurs médias locaux relayent la présence d’un nombre élevé de gardes des Nations Unies, dont certains équipés de fusils d’assaut, devant les portes du Palais des Nations, le siège de l’ONU. La résidence privée de l’ambassadeur de France aurait aussi été placée sous sécurité renforcée, rapporte le site d’information Le Temps.

Coopération internationale

Après les attentats de Paris et la mise en place de l’état d’urgence, de très nombreux points de passage entre la France et la Suisse donnent lieu à des contrôles renforcés. Mais les forces de sécurité des deux pays, qui coopèrent dans cette mission, ne peuvent entièrement maîtriser le très grand nombre de passages quotidiens.