Apologie du terrorisme : un lycéen condamné à deux ans de prison ferme

Il assure que c’était une simple blague. Le juge en a décidé autrement. Un lycéen de 18 ans vient d’être condamné à trois ans de prison dont deux ferme par le tribunal correctionnel de Caen. Les motifs : apologie du terrorisme et menaces de mort.

Le jeune homme, originaire d’Hérouville-Saint-Clair, près de Caen (Calvados), a posté durant six mois plus de 70 pages de tweets dans lesquels il exprime son soutien au groupe Etat Islamique. Lors des attentats du 13 novembre, perpétrés par des jihadistes se revendiquant du groupe terroriste et qui ont fait une centaine de morts à Paris, le lycéen avait témoigné de son soutien à l’EI sur les réseaux sociaux.

Le jeune homme est aussi condamné pour avoir menacé de mort en mai 2015 le controversé imam de Drancy, Hassen Chalghoumi. Il le considérait trop modéré.