Occupy museums

Alors que les théâtre de l’Odéon et la Comédie-Française sont occupés par les intermittents, petit rappel historique sur des lieux culturels, souvent emblématiques, qui ont été occupés ces dernières années en France et en Europe.

L’utopique et épisodique théâtre « à la Place » de Liège

Liège, décembre 2013. Les locaux de l’ancien théâtre de la Place sont occupés par des militants culturels. Le théâtre, vide depuis cinq mois, doit être détruit avant d’être remplacé par un édifice neuf, l’actuel Théâtre de Liège. Dénonçant le manque de moyens alloués à la culture, les militants transforment le théâtre vide, rebaptisé pour l’occasion le théâtre « à la Place », en un lieu culturel gratuit ouvert à tous. Le théâtre « à la Place » a survécu jusqu’en août 2014, malgré la construction entre temps du nouveau théâtre, avant d’être démoli.

Le musée de l’Homme marque son territoire

Fin 2001, 150 employés du musée de l’Homme à Paris sont en grève. En cause, le déménagement prévu d’une partie des collections ethnologiques du palais de Chaillot vers le futur musée des Arts premiers, plus connu aujourd’hui sous le nom de musée du Quai Branly. Mais aussi le sort du personnel, composé notamment de 50 contractuels risquant le licenciement. Les tensions s’apaisent un peu lorsqu’une mission est confiée au préhistorien Jean-Pierre Mohen pour trouver une solution de cohabitation entre le musée de l’Homme et le Quai Branly. 96 millions de travaux plus tard, le musée de l’Homme a rouvert le 17 octobre 2015.

Le musée de l'Homme au Trocadéro

Des sans-papiers au musée de l’immigration

La Cité nationale de l’histoire de l’immigration est occupée pendant 4 mois par des travailleurs sans papiers, entre octobre 2010 et fin janvier 2011. Les occupants, soutenus par la CGT, réclament l’application d’un accord conclu en juin 2010 avec le ministère de l’Immigration. Un accord qui prévoyait la régularisation d’environ 6.000 travailleurs.

Les réfugiés tiennent le checkpoint

Berlin Checkpoint Charlie

Le vendredi 11 juillet 2014, des réfugiés infiltrent le musée Checkpoint Charlie à Berlin. Leur action vise à soutenir le droit de séjour des réfugiés, dans un lieu hautement symbolique. Ils dénoncent notamment une militarisation des frontières dans le bassin Méditerranéen.