Live du mardi 3 mai

Retrouvez ici toute l'actualité de ce mardi. Au programme d'aujourd'hui : le meeting de la dernière chance de François Fillon, le loi travail et le match de Bayern Munich contre l'Atletico Madrid.

18h00 — Clôture du live. Il est temps d’enfourcher son Vélib’ sous le beau soleil de Paris pour explorer de nouveaux horizons. Merci de nous avoir suivi pour cette folle journée. A demain.

17h46 — L’Allemagne autorisera bientôt le cannabis médicinal - Le cannabis à des fins thérapeutiques va être autorisé en Allemagne. C’est ce qu’a annoncé le ministère de la Santé à la veille de la présentation d’un projet de loi qui devrait entrer en vigueur début 2017. Cette annonce intervient après qu’un patient a remporté en avril un procès et obtenu le droit de cultiver lui-même du cannabis. Il a pu démontrer qu’il s’agissait de la seule substance à même de soulager ses souffrances.

Crédits : MarihuanayMedicina (Flickr)
Crédits : MarihuanayMedicina (Flickr)

17h26 — Jacques Chirac exposé. Le musée du quai Branly, qui fête cette année ses 10 ans, va consacrer une exposition à son fondateur, l’ancien président Jacques Chirac, a‑t-on appris mardi auprès du musée consacré aux Arts premiers. L’exposition, prévue du 21 juin au 9 octobre, présentera plus de 150 oeuvres, issues de collections publiques et privées françaises et étrangères. Elles dresseront un parallèle entre le destin d’un homme et l’histoire des civilisations extra-européennes.

Jacques Chirac lors du débat présidentiel face à François Mitterand en 1988. Crédits: Alatelefr/Flickr
Jacques Chirac lors du débat présidentiel face à François Mitterand en 1988. Crédits: Alatelefr/Flickr

17h17 - Récapitulatif du discours de Myriam El Khomri - Si vous avez raté le discours de la ministre du Travail au perchoir, retrouvez ses phrases les plus marquantes, montées par La Chaîne Parlementaire.

17h04 — Radiohead vient de publier un nouveau titre — Ils ont disparu d’internet dimanche dernier, ont lancé un Instagram mystérieux ce matin… Et ont lâché leur titre Burn the witch via Facebook il y a quelques minutes. A écouter immédiatement.

17h03 — JO 2018: le président du comité d’organisation démissionne - Le président du comité d’organisation des Jeux olympiques d’hiver 2018 en Corée du Sud a démissionné, à moins de deux ans du début des épreuves.Cho Yang-Ho, président de Hanjin Group et de Korean Air, a démissionné avec effet immédiat en raison de “questions financières critiques” d’Hanjin Group. L’ancien ministre du Commerce Lee Hee-Beom a été nommé pour le remplacer. Le comité d’organisation a évoqué la mise en place d’un vote prochain pour valider la nomination.

16h59 — Syrie: Paris et Londres demandent une réunion du Conseil de sécurité sur Alep — La France et le Royaume-Uni ont demandé une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU sur la situation dans la ville syrienne d’Alep. Alep est “une ville-martyre qui est le centre de la résistance au (président syrien) Bachar” al-Assad, a souligné l’ambassadeur français François Delattre, la comparant à Sarajevo pendant la guerre en Bosnie.

Crédits : Montserrat Labiaga Ferrer (Flickr)
Crédits : Montserrat Labiaga Ferrer (Flickr)

16h52 — République numérique. Les sénateurs ont adopté en première lecture le projet de loi sur la “République numérique” qui prévoit, entre autres, l’ouverture accrue des données publiques, une meilleure protection pour les internautes, et un accès amélioré à Internet. Le texte, soutenu par tous les groupes politiques à l’exception des communistes qui se sont abstenus, a été approuvé par 322 voix contre une, avec 23 abstentions. Le Sénat a complété le texte de l’Assemblée par de nombreux amendements et le projet de loi sera soumis à une commission mixte paritaire (CMP) chargée de trouver une version commune aux deux chambres.

16h28 — Ouverture du débat à l’Assemblée sur la loi travail —  Myriam El Khomri affrontera aujourd’hui les députés pour défendre son très controversé projet de loi travail. Selon une journaliste du Monde, le public parlementaire n’est pas encore au rendez-vous.

16h24 — Salaire de Ghosn : Macron menace de “légiférer” si Renault n’agit pas - Le ministre de l’Economie Emmanuel Macron a menacé de “légiférer” si le conseil d’administration de Renault ne “tirait pas les conséquences” d’une décision controversée. En jeu, le maintien de la rémunération du PDG du groupe, Carlos Ghosn, malgré l’opposition des actionnaires. Il faut que “le conseil d’administration de Renault se réunisse à nouveau pour tirer les conséquences de ce vote”, a déclaré le ministre en réponse à une question à l’Assemblée nationale. Il faut “en tirer toutes les conséquences dans les prochaines semaines, sans quoi nous serions conduits en effet à légiférer”, a‑t-il insisté.

16h06 — Dilma Roussef promet des JO “à succès” — La présidente du Brésil Dilma Rousseff, menacée de destitution, a promis des Jeux olympiques de Rio “à succès” dans une période “vraiment critique de l’histoire du pays” à l’arrivée de la flamme olympique à Brasilia. “Nous connaissons l’instabilité politique. Nous traversons une période très difficile, vraiment critique de l’Histoire du pays et de l’histoire de la démocratie mais le Brésil saura offrir le meilleur accueil aux athlètes et aux visiteurs étrangers parce que nous en avons créé toutes les conditions”, a affirmé la présidente de gauche.

Crédits : Rede Brasil Atual (Flickr)
Crédits : Rede Brasil Atual (Flickr)

15h49 — La France fait entendre sa voix. Après les révélations de Greenpeace, la France a sonné la charge mardi contre le projet d’accord de libre-échange entre l’Union européenne et les Etats-Unis, en menaçant clairement de le bloquer si Bruxelles n’obtenait pas de concessions de Washington. Jamais nous n’accepterons la mise en cause des principes essentiels pour notre agriculture, notre culture, pour la réciprocité pour l’accès aux marchés publics”, a affirmé François Hollande en clôture du colloque “La gauche au pouvoir”, organisé à Paris pour le 80e anniversaire du Front populaire. Quelques heures plus tôt, le secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, Matthias Fekl, avait prévenu, de son côté, que l’arrêt des négociations était “l’option la plus probable” à ce jour. Comprendre: la France pourrait bloquer les négociations commencées il y a près de trois ans. Pour Vivien Pertusot, directeur de l’Institut français des relations internationales (IFRI) à Bruxelles, les déclarations françaises ne vont pas empêcher pour autant la poursuite des négociations.“Quand la Commission s’empare d’un sujet, elle va généralement jusqu’au bout”, a‑t-il expliqué. Mais cela ne veut pas dire que la position de Paris ne pourrait pas compliquer les négociations en cours. Le commerce n’est pas un but en soi, c’est un outil”, a insisté Matthias Fekl. Quant au principe de précaution, défendu par les Européens, le secrétaire d’Etat est convaincu que les Américains ne veulent pas en entendre parlerNégocié dans le plus grand secret depuis mi-2013, l’accord TTIP, également appelé Tafta, vise à supprimer les barrières commerciales et règlementaires de part et d’autre de l’Atlantique pour créer une vaste zone de libre-échange censée doper l’activité économique.

15h27 — France TV lance son propre service de VOD - Le groupe France Télévisions va lancer en mars 2017 un service de vidéos à la demande par abonnement qui proposera d’autres contenus que ceux diffusés sur les chaînes du groupe. La nouvelle a été annoncée par la directrice du développement commercial du groupe, Laetitia Recayte, dans un entretien au Monde.
“Nous allons lancer le 31 mars 2017 une offre de vidéo à la demande par abonnement qui sera généraliste, avec des séries, du documentaire, des programmes jeunesse et du cinéma”, a‑t-elle indiqué dans l’entretien.

15h04 — 3 déclarations de François Hollande à retenir - Baisse des impôts pour les “plus modestes”, refus du TTIP “à ce stade” et défense de la loi travail, on vous résume les 3 grandes déclarations de François Hollande à l’occasion des 80 ans du Front populaire.

Crédits : Jean-Marc Ayrault (Flickr)
Crédits : Jean-Marc Ayrault (Flickr)

14h58 — Un cessez-le-feu à Alep ? Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov espère obtenir un accord “dans les prochaines heures” dans la ville d’Alep, principal champ de bataille du conflit syrien, a‑t-il annoncé après une rencontre à Moscou avec l’émissaire de l’ONU. Depuis dix jours, l’intensification des violences a fait voler en éclats le cessez-le-feu entre le régime et les rebelles obtenu par Moscou et Washington le 27 février dernier. La journée d’aujourd’hui est la plus meurtrière qu’ait connue le secteur contrôlé par Bachar El-Assad depuis la reprise des combats: 14 civils ont perdu la vie et des dizaines de personnes ont été blessées (sources officielles) lors des bombardements de l’aviation rebelle. Pour surveiller le nouveau cessez-le-feu qui s’annoncerait, M. Lavrov a annoncé “la création dans les prochains jours à Genève d’un centre de coordination russo-américain d’intervention rapide en cas de violations de la trêve”.

14h41 — Mort au combat. Le Pentagone vient de l’annoncer: un soldat américain a été tué mardi matin au nord de Mossoul, en Irak, au cours d’une attaque du groupe Etat islamique (EI). Les services de la Défense américaine précisent que le soldat a été abattu à moins de 5 kilomètres derrière les lignes de front des forces Peshmerga kurdes, qu’il conseillait. Près de 4.000 militaires américains sont présents en Irak, dans le cadre de la coalition et pour conseiller et entraîner les forces gouvernementales, sans participer directement aux combats terrestres contre l’EI. Ashton Carter, secrétaire d’Etat à la Défense des Etats-Unis, a récemment annoncé, lors d’une visite à Bagdad, le déploiement de quelque 200 soldats supplémentaires et des hélicoptères d’attaque pour soutenir les forces irakiennes dans la reconquête de Mossoul, la deuxième ville du pays. 

14h29 — Liste rouge. Le gouvernement lance aujourd’hui Bloctel, un service gratuit qui vous permet — enfin — d’échapper aux démarcheurs téléphoniques intempestifs. A partir du 1er juin, il suffira de se rendre sur le site bloctel.gouv.fr, indiquer le numéro et le nom de la société intrusive, puis attendre bien sagement que des poursuites soient engagées. Le délai peut aller jusqu’à un mois. On peut aussi s’adresser à la Direction générale de la concurrence et de la consommation. Les SMS, en revanche, ne sont pas concernés par ce dispositif. La création de cette liste avait été votée dans le cadre de la loi consommation du 17 mars 2014 : elle prévoit notamment que les sociétés poursuivies pourront encourir jusqu’à 75 000 euros d’amende. La secrétaire d’Etat chargée du commerce Martine Pinville a déjà prévu des exemples dès le 1er juillet.

12h14 — Journée mondiale des asthmatiques. La journée mondiale de l’asthme, c’est aujourd’hui. Une maladie sous-diagnostiquée, aux causes multifactorielles et provoquée par la pollution intérieure… et la piscine. Cette maladie touche 344 millions de personnes dans le monde et 4 millions en France. Pour en savoir plus, rendez-vous sur Le Monde.

Crédits : NIAID (Flickr)
Crédits : NIAID (Flickr)

11h48 — Un prêtre relevé de ses fonctions après avoir purgé une peine pour viol. L’archevêque de Toulouse a relevé de ses fonctions Dominique Spina, un prêtre en poste dans la région, qui a purgé une peine de prison pour viol sur mineur en 1993. Le prêtre était notamment responsable de la pastorale des enfants. “Le père Dominique Spina comprend que l’exercice de sa charge de curé (…) est impossible à exercer dans le contexte actuel. Il m’a demandé d’en être relevé : c’est la seule solution contre la méfiance ou le soupçon généralisé. J’ai accepté son retrait”, écrit Mgr Robert Le Gall dans un communiqué.

11h23 — Le premier procès du genre. Un allemand revenu des camps des jihadistes de Syrie doit être jugé aujourd’hui devant la cour d’appel de Francfort pour “perpétration d’un crime de guerre” commis au printemps 2014. Aria Ladjedvardi, un allemand de 21 ans d’origine iranienne, est accusé d’avoir posté sur Facebook des photos de lui et de deux autres hommes devant deux têtes plantées sur des piques, en Syrie. L’été dernier, l’Allemagne a ouvert ses portes à 1,1 million de réfugiés venus majoritairement d’Irak et de Syrie, autant de sources potentielles pour juger les exactions de l’armée syrienne et de l’Etat islamique, qu’ils fuient en masse depuis un an.

11h21 — Les législatives espagnoles prévues pour le 26 juin — Le roi d’Espagne Felipe VI a signé un décret ordonnant la tenue de nouvelles élections législatives. La date a été fixée au 26 juin, selon le service de presse du Parlement. Dans ce décret, le roi ordonne la dissolution du Parlement et la tenue d’élections seulement six mois après les dernières législatives, car depuis ce scrutin, les principaux partis (le Parti populaire, le Parti socialiste, Podemos et Ciudadanos) n’ont pas réussi à s’entendre pour investir un gouvernement.

Crédits : Enrique Ballarin (Flickr)
Crédits : Enrique Ballarin (Flickr)

11h02 — Nouveaux noms pour la programmation de Rock en Seine - Les organisateurs du festival parisien ont annoncé de nouveaux artistes pour le week-end du 26 au 28 août. On vous recommande la pop cinématique des français La Femme, la poésie indé des australiens The Temper Trap ou encore l’électro rock des suédois Miike Snow parmi les nouveaux arrivants. 

10h53 — L’UEFA statuera sur le cas Platini le 18 mai - Le vice-président de l’Union des associations européennes de football (UEFA) a annoncé aujourd’hui la mise en place d’un comité exécutif extraordinaire à Bâle le 18 mai. Son but ? Statuer sur la décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) concernant Michel Platini. L’ancien numéro 10 des Bleus a contesté la décision du TAS vendredi, qui l’a suspendu 6 ans pour avoir reçu un paiement controversé de 1,8 million d’euros de la part de Sepp Blatter, ancien président de la FIFA.

Crédits : Nazionale Calcio (Flickr)
Crédits : Nazionale Calcio (Flickr)

10h41 — Deux millions de signatures en deux jours. Assez pour renverser Nicolas Maduro ? Le président socialiste du Venezuela est en mauvaise posture depuis que l’opposition a déposé une pétition aux autorités électorales, pétition censée aboutir à un référendum contre lui. A la tête de la fronde, la coalition de la Table pour l’unité démocratique (MUD), majoritaire au Parlement. Le parti devra réunir deux fois plus de voix en trois jours pour réunir un référendum révocatoire, mais il pourra compter sur les 68% de vénézueliens qui, excédés par les pénuries et une inflation galopante, déclarent souhaiter un départ rapide du chef d’Etat — selon un sondage récent.

10h31 — Les militants de Nuit Debout qui manifestaient depuis ce matin devant l’Assemblée ont été délogés par la police. Ils sont en train de préparer une “action numéro 2”. Vous pouvez les suivre sur Periscope.

10h15 - Ouverture du live pour ce mardi. Aujourd’hui, ce sont Cécile Sauzay et Paméla Rougerie qui sont là pour vous servir.
En plus, c’est la journée de la liberté de la presse. Du coup on ne va pas se gêner.