En France, la pilule du lendemain coûte 6 fois moins cher qu’au Royaume-Uni

Dans l'Union européenne, la pilule du lendemain coûte de 5 à 42 euros, selon les pays. Royaume-Uni et Irlande sont bons derniers du classement.

Tous égaux devant la loi, mais pas devant les pharmaciens. Le European Consortium for emergency contraception a publié son rapport sur l’état de la contraception en Europe en 2015.

En moyenne, la pilule du lendemain coûte 16 € dans l’Union européenne

Chiffres : European Consortium for emergency contraception
Chiffres : European Consortium for emergency contraception

Au Royaume-Uni, le British Pregnancy Advisory Service a relevé que la pilule du lendemain coûtait jusqu’à 5 fois plus cher que dans le reste de l’Europe. 42 € (à peu près 33 £), c’est même 6 fois plus cher qu’en France, où elle ne coûte que 6,75 €.

Juste derrière, on trouve l’Irlande, avec 40,5 € pour la morning after pill. On doit ensuite descendre à moins de 30 € pour trouver la Croatie en troisième position.

Comment expliquer un tel écart de prix ?

Le coût de la vie dans chaque pays peut aisément influencer le prix des médicaments, tout comme les différents systèmes de santé publique et la possibilité ou non de se faire rembourser la pilule du lendemain.

Pour les îles britanniques, la culture conservatrice et religieuse peut expliquer la différence avec les autres pays. En Irlande, plus de 90% de la population est catholique. Et l’avortement, acquis au Royaume-Uni depuis 1967, n’a été légalisé qu’en décembre 2015, et seulement si la grossesse est issu d’un viol, d’un inceste, ou si le fœtus est mal formé.

Le Royaume-Uni est pourtant le pays européen où les femmes utilisent le plus les contraceptions d’urgence (61% d’entre elles).

Anne Furedi, du British Pregnancy Advisory Service, explicite ce paradoxe : “Les préservatifs sont en libre service. Les accessoires sexuels aussi. Quasiment tous les types de médicaments le sont; pourquoi pas la contraception d’urgence ? […] Notre société prône le plaisir du sexe, mais forcent les femmes à payer une fortune quand les choses dérapent, comme cela arrive de temps en temps.”