Fin de partie pour Michel Platini

Le TAS a réduit ce lundi la suspension du président de l’UEFA de six à quatre ans. Michel Platini a immédiatement annoncé démissionner de son poste.

Echec et mat. Michel Platini, actuel président de l’UEFA, a annoncé lundi 9 mai qu’il allait quitter son poste. Cette décision fait suite au verdict du Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne (Suisse), la plus haute juridiction sportive internationale, tombée un peu plus tôt. L’ancien numéro 10 des Bleus a été suspendu en appel de toutes fonctions liées au football pour quatre ans, contre six ans au départ. Le président de l’Union des associations européennes de football (UEFA) ne pourra donc pas endosser son costume pour le coup d’envoi de l’Euro 2016 le 10 juin, lui qui avait œuvré pour la tenue de la compétition-reine en France.

Cela fait huit mois que Michel Platini, 60 ans, est dans la tourmente. En fin d’année dernière, l’ex-capitaine des Bleus avait été sanctionné par le comité d’éthique de la Fédération international de football (FIFA) pour un paiement de 1,8 million d’euros reçu en février 2011 par Sepp Blatter, alors président de la FIFA et ex-mentor de Michel Platini, pour un travail de conseiller. Michel Platini et Sepp Blatter ont toujours soutenu qu’il s’agissait d’un solde de tout compte sur la base d’un contrat oral, engagement reconnu en Suisse.  Le TAS a reconnu dans un communiqué la « validité » de ce contrat mais « n’est pas convaincu par sa légitimité. »